samedi 4 février 2023

Pas de messe de minuit dans la mythique cathédrale de N’Djamena

Déc 24, 2022

Pas de messe de minuit dans la mythique cathédrale de N’Djamena. Elle est toujours en chantier. La rédaction a échangé avec le curé de la paroisse Achille Djimwoï Teldjim sur les causes de la ruine et le chantier de réhabilitation de cette cathédrale. Reportage.

Des informations avaient circulé sur la possible célébration de la messe de minuit le 24 décembre 2022 dans le bâtiment en reconstruction. Selon nos sources, cela ne sera pas possible. Après avoir donné un délai de 2 ans, l'église cathédrale Notre-Dame-de-la-Paix de N'Djamena ouvrira ses portes seulement le 22 avril 2023.

L’histoire de la cathédrale se confond avec celle du pays, notamment la guerre civile de 1979. Il y a eu des rebelles et les forces gouvernementales, qui étaient dans ce lieu pour la réconciliation, c’est la raison pour laquelle certains ont tiré des obus qui était à l'origine de l'incendie. C'est la guerre qu'a connue le pays qui a fait que la cathédrale est tombée en ruine. Dans les années 1980 avec Monseigneur Charles Vandamme qui a décidé de rebâtir à l’identique la cathédrale en organisant une levée de fond des fidèles, mais cela n'a pas donné les résultats escomptés. Le temps est passé, le pays a commencé à se reconstruire pour que ce lieu soit rebâti. Selon lui, l'État tchadien était alors obligé de réparer les dégâts commis. « Il fallait rebâtir la « Maison de Dieu ». C'est nous les fils du Tchad qui l’avons détruit », dit le curé.                                       

Pour le curé Achille, le délai n'a pas été respecté pour des raisons multiples. D'abord, la crise financière que le pays a connu, ceux qui étaient au-devant de ce projet ne sont plus de ce monde comme le défunt maréchal Idriss Deby Itno. Il a tout fait pour que le financement soit parfait. Certains matériaux sont venus d'ailleurs pour la construction de la cathédrale. Ensuite, il y a eu la pandémie, Corona virus. Il fallait également faire venir certains techniciens de l'extérieur pour la reconstruction. Enfin, il faut attendre la remise technique de l'édifice par le constructeur au chef de l'État. C’est ensuite qu’il remettra la clé à église. Pour qu’à la fin de toute cette procédure suive la célébration officielle de la consécration. C’est prévu pour le 22 avril 2023. « Notre souhait est de fêter sur cet endroit en pierre, mais il y a encore des travaux de retouche », dit-il.

Pour les préparatifs de la fête de Noël, l'ambiance reste comme d'habitude, dit le curé. Pour lui, «la cathédrale Notre-Dame est la mère des églises, la source de la foi et la toute première église de l'évêque qui a engendré d'autres églises ». Il ajoute qu'elle est aussi le symbole de la communion dans ce diocèse. Pour la fête de cette année malgré les évènements de 20 octobre dernier, il poursuit que les fidèles resteront en prière et communion avec les défunts pour que les cœurs meurtris soient réconfortés. Ils vont prier également pour ceux qui ont le pouvoir entre les mains pour que Dieu leur donne le discernement de bien diriger le pays en faveur du peuple.

Noël Adoum

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays