samedi 4 février 2023

Dr Achée explique la fistule, sa prévention et la réinsertion des victimes

Jan 11, 2023

Dr Achée Haroun gynécologue obstétricien est à Moundou pour la campagne de prise en charge gratuite de la fistule obstétricale. Elle est aussi la coordinatrice de programme nationale de lutte contre la fistule au Tchad. Elle a accordé un entretien à Ialtchad Presse en abordant la question de la prévention et de la réinsertion sociale des femmes victimes de fistule. Entrevue.

Selon Dr Achée la fistule n’est pas une maladie, mais c’est plutôt un accident survenu au moment de l’accouchement.  « La communication anormale entre l’appareil génital et l’appareil urinaire, lors de l’accouchement on découvre un petit trou entre la vessie et le vagin, par ce trou la femme ne peut pas retenir les urines qui s’accumulent dans la vessie et mouillent la femme. La fistuleuse devient incontinente » dit Mme Achée. Comment l’éviter ? Dr Achée explique que la planification maternelle est un moyen d’éviter la fistule. C’est, par exemple, bannir les grossesses trop tôt et trop rapprochées, les filles immatures et les mariages précoces. Un autre moyen d’éviter la fistule c’est la césarienne programmée.

Selon Dr Achée, les femmes victimes de fistules ont besoin d’être accompagnées pour leur réinsertion sociale. Comme la plupart de ces femmes sont rejetées par leur famille, il faut leur apprendre des activités génératrices des revenus comme la couture, l’élevage, la culture, etc. Pour celles qui veulent s’installer, dans les campagnes mettre à leur disposition des moyens pouvant leur permettre de se prendre en charge. « Le volet réinsertion sociale existe dans cette lutte contre la fistule », rassure Dr Achée.

Réalisation Mbaiwanodji Adrien, depuis Moundou, Ialtchad Presse

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays