jeudi 20 janvier 2022

Plaidoyer contre la violence faite aux enfants

Nov 30, 2021

Le Tchad est l’un des pays du continent africain où le taux de violences faites aux enfants est trop élevé. C’est dans ce contexte que la représente spéciale du secrétaire général du système des Nations Unies en charge des questions de violence contre les enfants Dr Najat Maalla M’jid a séjourné pendant 7 jours au Tchad pour plaider pour la cause des enfants tchadiens. Pendant son séjour, elle a rentré plusieurs hautes autorités du pays, dont le président du Conseil Militaire de Transition, Mahamat Idriss Deby Itno et les associations pour la défense des droits des enfants. Reportage.

La situation de la violence reste une réalité quotidienne pour beaucoup des enfants (filles et garçons) au Tchad. Selon l’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) du système des Nations Unies de 2019, 85% des enfants de 1 à 14 ans ont subi la violente au Tchad. Il faut ajouter à cela, 7% des filles âgées de 0 à 14 ont subi une forme quelconque de mutilation génitale et 57 % des enfants d’âge primaire ne sont pas à l’école. Ce tableau sombre pour la protection des enfants tchadiens a fait bouger les lignes au siège du système des Nations Unies à New York aux USA.

Pour mettre fin à cette grave situation contre les droits des enfants, une mission dirigée par le Dr Najat Maalla M’jid, représentante spéciale du SG des Nations Unie, en charge des questions de violences contre les enfants a séjourné pendant 7 jours dans la capitale tchadienne, N’Djamena, pour faire de plaidoyer à tous les niveaux. Selon elle, cette mission vise à renforcer la coopération entre le gouvernement tchadien et le système des Nations Unies en vue d’accompagner le processus de transition en cours. Et d’assurer le bien-être et la protection des enfants contre toutes les formes de violences et d’exclusion. Au sujet du taux trop élevé de violences contre les enfants au Tchad, l’envoyée spéciale explique cette alarmante tendance du fait de la pandémie de la COVID-19, des disparités et inégalités sociales, de l’insécurité alimentaire, des crises humaines, des changements climatiques et des conflits qui affectent le continent.

Afin de prévenir et mettre fin à toutes les violences à l’égard des enfants, de manière définitive, l’équipe du système des Nations Unies au Tchad, en appui au gouvernement suivant le plan-cadre de coopération 2017-2022, met un accent particulier sur la question de violences faites aux enfants et la mutilation génitale féminine. « Avec le gouvernement, nous agissons sur plusieurs fronts à la fois afin d’investir dans l’accès équitable à des services intégrés inclusifs, protecteurs et de qualité, adaptés aux enfants et au genre, incluant l’éducation, l’analphabétisme, l’apprentissage numérique, la protection sociale durable pour les familles et les communautés », affirme Dr Najat Maalla M’jid.

Après 7 jours de travail au Tchad, en étroite collaboration avec la coordinatrice résidente du système des Nations Unies, la représente spéciale du SG du système des Nations Unies a eu des échanges fructueux avec les autorités du pays, la société civile, la plateforme interconfessionnelle et les ambassadeurs accrédités au Tchad. Elle a également visité des programmes et services dédiés aux enfants, et puis elle a participé au lancement de la campagne nationale visant à mettre fin aux violences basées sur le genre.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse