mercredi 27 octobre 2021

Éducation : Une rentrée des classes timide

Oct 04, 2021

La rentrée officielle dans les écoles publiques pour l’année scolaire 2021-2022 prévue pour le 1er octobre dernier n’a finalement eu lieu que ce 04 octobre. Les élèves, en vacances depuis 4 mois, ont repris timidement le chemin de l’école. Ialtchad Presse est allé dans certains établissements publics de la capitale tchadienne, N’Djamena, pour constater l’effectivité de cette rentrée des classes. Reportage

Trois semaines après la rentrée des classes dans les établissements privés, c’est au tour des établissements publics ce 4 octobre 2021 de reprendre les cours. À l’école Annexe d’Ardepdjoumal A, tout est prêt pour commencer l’année scolaire 2021-2022. Tableaux repeints, emploi du temps et planning des activités annuelles sont prêts. La répartition des classes aussi est faite. Sauf les élèves la présence des élèves qui n’était pas effective. La cour et les salles de classe sont restées vides. Quelques parents sont venus pour les inscriptions et les réinscriptions de leurs enfants. Pour le directeur de l’école annexe d’Ardepdjoumal A Mahamat Djidda, « les élèves ont des idées reçues par rapport à la rentrée des classes. Ils pensent toujours que la rentrée ne sera pas effective les deux premiers jours, donc il faut attendre 4 à 5 jours avant de venir à l’école », affirme-t-il. Il a toutefois indiqué qu’il ne faut pas donner cette chance aux enfants de rester à la maison.

Au Lycée Félix Éboué, quelques élèves et enseignants sont présents dans la cour, mais pas dans les salles de classe. Les élèves font la queue devant l’administration pour les inscriptions et les réinscriptions. Le proviseur du Lycée littéraire Chamsadine Mahamat Dahab indique que la rentrée des classes n’est pas conditionnée par les inscriptions ou les réinscriptions, les élèves peuvent regagner les salles de classe. Selon lui, la loi 16 permet à l’élève de commencer les cours avant de payer les frais d’inscription. Il ajoute que la liste des élèves est même affichée par niveau devant chaque classe. Le proviseur exhorte ses élèves à vérifier leurs salles de  classe où ils sont admis à faire cours. À la sortie d’une rencontre avec les chargés de cours, il annonce que les cours vont démarrer le 6 octobre, après la célébration de la journée mondiale de l’enseignant. 

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse