jeudi 28 octobre 2021

« Le temps du dialogue est arrivé », Goukouni Weddeye

Oct 04, 2021

Le président du Comité technique spécial relatif à la participation des politico-militaires au Dialogue national inclusif (DNI), l’ancien président Goukouni Weddeye a dévoilé lors d’une rencontre avec la presse la stratégie mise en place par le comité qu’il dirige pour amener les politico-militaires à participer au DNI. Il exhorte ces derniers à participer massivement à participer au DNI. Reportage.

Le président du comité technique spécial relatif à la participation des politico-militaires au DNI prévu en novembre prochain, l’ex-président Goukouni Weddeye est sorti de son silence. Au cours d’un point de presse animé hier vendredi, il a dévoilé le plan d’action détaillé, les moyens et les étapes à franchir qui doivent conduire à la réussite du DNI avec la participation des politico-militaires. Selon lui, toutes contradictions qui ont engendré des conflits violents à travers le monde ont pris fin par le dialogue entre les différents protagonistes autour d’une table.

Le président du comité technique, visiblement fatigué, affirme que l’histoire des grandes nations est jalonnée par de grandes crises. Et le Tchad n’a pas échappé à cette règle. « Il est temps pour nous de trouver par le dialogue, la formule idoine pour que cesse à jamais la guerre, ses destructions et ses ruines », déclare-t-il. L’ancien président souligne que les Tchadiens ont une obligation morale et éthique d’emprunter le même chemin du dialogue, de la réconciliation et de la paix pour consolider l’unité nationale. Ils doivent s’inscrire comme peuple sur le chemin de la coexistence pacifique, seule option pour relever les défis du développement socio-économique. Le président du comité spécial estime que le temps du dialogue est arrivé. « Nous devons nous accepter mutuellement, chacun dans sa différence pour engager un débat franc, direct et sincère sur l’avenir de notre pays. Le Tchad appartient à nous tous et personne ne doit se sentir exclu », dit-il.

Le dernier ex-chef d’État tchadien en vie, estime qu’à l’issue de ce processus, les Tchadiens auront l’obligation de jeter des bases solides pour lancer un projet de société et de nouvelles manières d’envisager l’avenir dans le respect des institutions. À l’entendre, la structure qu’il pilote s’engage à rendre compte régulièrement et fidèlement à tous les Tchadiens et aux partenaires de l’évolution des échanges du comité avec les politico-militaires.

L’ancien président a en outre salué le président du Conseil Militaire de Transition (CMT) pour avoir créé les conditions de convier toutes les forces vives du pays, de l’extérieur et de l’intérieur, à un DNI afin de débattre dans la confiance et la sérénité de l’avenir du pays. « J’ai bien voulu accepter cette lourde, mais exaltante mission après mûres réflexions, tout en pensant à l’avenir de notre pays et à l’avenir des générations futures. Je pense surtout à la possibilité de trouver toutes voies et tous les moyens qui peuvent nous conduire vers un dialogue franc et constructif pour faire taire à jamais les armes dans notre pays ».

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse