dimanche 26 septembre 2021

CNT : Wakit Tama dénonce le comité ad hoc

Sep 07, 2021

Après la sortie médiatique du président du Comité ad hoc de sélection des candidatures au Conseil National de Transition (CNT) et vice-président du CMT, le Général Djimadoum Tiraïna sur l’état d’avancement des travaux, l’un des porte-parole de Wakit Tama Mahamat Nour Ibédou a réagi taxant le CMT de prendre les choses à la légère. Reportage

La plateforme de la société civile, Wakit Tama persiste et signe en soutenant qu’il n’est pas nécessaire de désigner les membres du CNT avant l’organisation du Dialogue national inclusif (DNI) digne qui devrait permettre aux Tchadiens de mettre sur la table tous les problèmes qui gangrènent le pays. La plateforme estime que ce serait mettre la charrue avant les bœufs, si on nomme dès maintenant les membres du CNT avant la tenue de cette rencontre. Wakit Tama souhaite que le comité ad hoc, chargé de sélectionner les candidatures, sursoie à la procédure et attend le DNI qui doit décider de la mise en place du CNT.

Pour l’un des porte-parole de Wakit Tama, Mahamat Nour Ibédou, le CNT doit être l’émanation du DNI. « C’est dommage, nous regrettons qu’ils soient nommés de façon unilatérale et arbitraire », regrette-t-il. Selon lui, ce n’est pas la bonne manière de procéder. Le CMT est pressé et prend de décisions sans consulter les forces vives de la nation.  Il estime que la junte serait en train de commettre les mêmes erreurs que l’ancien système. M. Ibédou affirme que c’est lors de ce forum que participants décideront lesquels doivent être membres de cet organe, parce qu’il est ici question de la vie d’une nation. Mahamat Nour Ibédou précise que ce serait le CNT qui jouerait le rôle du parlement provisoire. Il serait donc judicieux de décider de ce parlement lors du DNI. « Nous avons posé des conditions pour participer au DNI, nous avons exigé que le CMT sursoie à cette démarche qui consiste à créer le CNT avant le DNI, mais ils se sont bouché les oreilles. Donc, nous refusons de participer à cette mascarade ».

Malgré la contestation de la plateforme des organisations de la société civile Wakit Tama, le SG du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), Dr Haroun Kabadi a signé le 4 septembre dernier, une décision portant mise en place d’une équipe pour la ville de N’Djamena. Cette équipe sélectionnera les candidats du MPS. L’équipe aura aussi pour mission d’étudier les dossiers de candidatures des militants du MPS au CNT et de sélectionner les militants susceptibles d’être retenus. Chaque candidat doit avoir des aptitudes et les qualités nécessaires pour travailler comme membre du CNT. Les candidats doivent constituer un dossier et doivent être âgés d’au moins 25 ans.

Jules Doukoundjé  

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse