dimanche 26 septembre 2021

Dialogue national inclusif, les souhaits de Kabadi

Sep 03, 2021

Dans son discours à l’ouverture de la seconde Session 2021, le Président de l’Assemblée nationale (PAN) Haroun Kabadi, souhaite un Dialogue National Inclusif (DNI) qui incarne l’égalité, la justice et renforce les capacités des forces de sécurité. Décryptage.

Selon Dr Haroun Kabadi, Président de l’Assemblée Nationale, le processus de l’organisation d’un prochain Dialogue national inclusif (DNI), est encourageant. Le DNI constitue, selon lui, l’une des mesures fortes prises par le Conseil militaire de transition (CMT). Il appelle de son vœu que, cette assise nationale n’occulte aucune thématique, mais qu’elle puisse être une occasion pour les filles et fils du Tchad de laver leurs linges sales en famille et d’en sortir grand pour un Tchad heureux. Il note la création d’un ministère spécialement chargé de la Réconciliation nationale et de Dialogue et en fait une preuve de la bonne volonté des autorités de transition. Pour lui, le fait de se concerter au préalable avec toutes les sensibilités et les différentes forces vives est une bonne démarche appréciée par tous les Tchadiens. La création d’un comité technique spécialisé afin de préparer la participation des politico-militaires à ce dialogue témoigne, pour une seconde fois, de la bonne volonté du CMT dans la recherche de la paix et de la stabilité au Tchad.

Le président de l’AN affirme qu’au cours de ce dialogue, les participants n’auront pas les mêmes points de vue. Les débats seront démocratiques, avant de signifier que, la Représentation Nationale est convaincue de la maturité du peuple Tchadien de trouver des solutions aux maux qui minent leur pays. « L’AN appelle à l’esprit d’ouverture et de consensus, du sens élevé du devoir et de responsabilité de tous les acteurs concernés. Ils doivent faire de ces assises un espace public d’incarnation de l’égalité et de la justice, de la fraternité et de la solidarité, de l’unité et de la cohésion nationale », déclare-t-il. Le PAN soutient aussi que, la représentation de l’Union Africaine (UA) auprès du Tchad montre combien le continent suit avec attention ce processus de transition. Il précise que cette présence vise le bon déroulement de la période de transition au Tchad, mais les Tchadiens doivent prouver également leur maturité vis-à-vis de la communauté internationale.

Sécurité

Dr Kabadi propose que les capacités de surveillance des forces de Défenses et de sécurité soient renforcées pour mieux contrôler les porosités des frontières du pays. Il relève que la décision de la conférence de Berlin intimant l’ordre aux groupes armés de quitter la Libye demeure une préoccupation des élus du peuple. La Représentation nationale déplore le manque de plan d’organisation de ces groupes armés qui doivent regagner leurs pays respectifs. Selon lui, ce départ désordonné peut constituer un risque de déstabilisation pour les pays frontaliers, surtout pour le Tchad.

Au sujet des conflits intercommunautaires survenus récemment à Moïto dans la province de Hadjar-Lamis, les élus saluent la réaction prompte du gouvernement qui a diligenté une enquête qui a limité les dégâts. « La tenue de réunions hebdomadaires et mensuelles sur la sécurité est idéale. Ces rencontres permettent au gouvernement d’assurer la sécurité des Tchadiens », estime Dr Haroun Kabadi.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse