mercredi 20 octobre 2021

Assemblée Nationale : 2ème session ordinaire ouverte

Sep 01, 2021

L’Assemblée Nationale (AN) du Tchad reprend ses activités. Une cérémonie officielle ce 1er septembre 2021, a été dirigée par son président Dr Harou Kabadi. C’est la 2e session ordinaire, dite budgétaire qui a lieu à Gassi, dans le 7e arrondissement de N’Djamena, en présence du Premier ministre de la transition Pahimi Padacké Albert et des représentants des grandes institutions. Reportage.

9h 00. Les invités prennent place. Ensuite, c’est le Président de l’Assemblée Nationale (PAN) Haroun Kabadi, puis le Chef du gouvernement de transition Pahimi Padacké Albert. L’hymne retenti, exécuté par la fanfare nationale marque solennellement le début de la cérémonie officielle d’ouverture de la 2e session ordinaire de l’AN.  Les députés conviés à cette ouverture sont, les députés non-inscrits, les présidents, les vice-présidents des groupes parlementaires, et les membres du Bureau concernés par les plénières. Pour le PAN Kabadi, cette 2e session ordinaire, vise à examiner la loi de Finances 2022 et une proposition de loi portant réglementation de l’activité de transfert de fonds par les sociétés de transfert de fonds en République du Tchad. Aussi, mentionne-t-il, les députés vont se pencher sur deux projets d’Ordonnance. La première portant statut général des militaires des Forces de Défense et de la Sécurité. La 2e, portant notification d’un accord de crédit entre le gouvernement et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), puis un autre projet portant ratification des prêts relatifs au financement d’un projet d’irrigation dans les provinces du lac Tchad et de Bahr El Gazal.

Après l’hymne national, le PAN présente ses condoléances au président du Conseil Militaire de Transition (CMT) Gal Mahamat Idriss Deby et aux peuples tchadiens au nom de tous les autres députés. Il précise, 26 soldats tchadiens morts, le 05 août dernier à Tchoukou Tallia, province du Lac et, 24 autres Tchadiens morts de suite de conflit intercommunautaire à Moïto, province de Hadjar-Lamis. Selon lui, la 2e session ordinaire de l’AN s’ouvre à une période charnière de la vie politique du Tchad. Sur le plan politique, Dr Haroun Kabadi note positivement la mise sur pied de la Feuille de Route de la Transition, avant d’indiquer que les différents axes stratégiques sont catalyseurs. Il ajoute que cette feuille de route présage que des referendums constitutionnels, des élections présidentielles, législatives et locales démocratiques, libres, transparentes et apaisées et acceptables par tous seront organisés à la fin de la transition.

Le Président de l’AN appelle à la solidarité internationale des pays amis et partenaires financiers d’accompagner le Tchad à réussir le Dialogue national inclusif (DNI). Il insiste sur la question de la consolidation de la paix, de l’unité nationale, de la sécurité et de la cohésion sociale. Ce sont des maillons essentiels pour sortir le pays de cette période de transition.

« La 3e législature cédera bientôt la place au Conseil national de transition »

M. Kabadi annonce que, conformément aux dispositions de la Charte de Transition, la 3e législature va faire place au Conseil National de Transition (CNT). Le CNT est un nouvel organe législatif qui sera composé de 97 membres, dit-il. Il soutient que le processus de sélection de ces membres est déjà à sa phase finale. « Le CNT est appelé à jouer un rôle fondamental et déterminant dans la définition des grandes réformes institutionnelles. Il va jeter les bases juridiques du processus électoral à venir. Il va adopter la nouvelle constitution par voie référendaire, adopter le nouveau code électoral, mettre en place la CENI et la nouvelle structure de coordination des partis politiques », explique le président de l’AN.

Selon Dr Kabadi, le rapport bilan de la 3e législature  a été déjà finalisé et des dispositions pratiques sont prises pour assurer un passage de relais dans des meilleures conditions au CNT. D’après lui, des fonctionnaires parlementaires ont reçu des formations voire bénéficié des expériences sur la bonne manière de recevoir les nouveaux parlementaires. Le président de l’AN souligne qu’il prend acte de la dissolution du Cadre national du Dialogue politique, avant de suggérer au CMT, de concevoir et mettre en place un cadre permettant aux politiques de se concerter.

Dr Haroun Kabadi félicite ses collègues députés pour leur dévouement dans l’exercice de leurs missions parlementaires passé à l’hémicycle. Pour  certains députés qui auront le privilège de revenir comme membre du CNT, il leur souhaite bonne continuation avant de remercier tout le personnel administratif.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse