mardi 21 septembre 2021

Traverser de frontière en engin : les personnes handicapées fâchées

Juil 31, 2021

Les personnes handicapées ne sont pas contentes de la décision du gouvernement qui oblige ces dernières à laisser leurs engins à Nguéli et de traverser à pied pour se rendre à Kousserie, une ville camerounaise, frontalière à la capitale tchadienne, N’Djamena. Pour exprimer leurs frustrations, elles se réfugient chez le voisin et refusent de retourner à N’Djamena, si le gouvernement ne change pas d’avis. Reportage.

Pour se prendre en charge, certaines personnes handicapées font de trafic de marchandises entre Kousserie, une ville située à la frontière, et N’Djamena. Mais, les autorités publiques obligent les personnes handicapées à laisser leurs engins à Nguéli, côté Tchad, et de traverser à pied. Mécontents de la décision, ils décident de se réfugier au Cameroun depuis le 19 juillet dernier et exigent une note officielle qui leur permet de reprendre leurs affaires. Pour le président du réseau des personnes handicapées du Tchad, M. Malgai Moussa Abderamane, les personnes handicapées vivent une situation déplorable. Selon lui, depuis la pandémie du coronavirus, les personnes handicapées n’exercent aucune activité et ont du mal à prendre en charge leurs familles. « Le Tchad a pris des engagements pour faire la promotion des personnes handicapées, de respecter et de garantir leurs droits en ratifiant la convention des Nations Unies pour la protection des personnes handicapées et la loi 007 portant la protection et le respect des droits des personnes handicapées », dit-il. Le président du réseau des personnes handicapées estime que jusque présent, rien n’est fait pour aider ces personnes en situation sociale parfois très difficile, avant de se plaindre que beaucoup de projets sont initiés en faveur de celles-ci, mais, malheureusement, ils manquent de financement. Il souligne que le réseau mène une lutte pour obtenir la création des centres de formations spécifiques aux personnes handicapées.

Toutefois, si pour certains, le handicap est un défaut et que le pont de Ngueli est un moyen de survie, les autres sont optimistes et exercent d'autres activités plus rentables. Pour Lodénémadji Juliette, directrice adjointe de la promotion des personnes handicapées au ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection de la Petite Enfance, la traversée du pont de Nguéli est une activité à risque. Elle estime que, la société ne favorise pas la situation aux personnes handicapées, mais que seul le courage permet de surmonter les difficultés. « Je ne me suis jamais découragée à cause de mon handicap. La vie est difficile avec tout le monde, même les personnes valides. Pendant mes études, je vendais les gâteaux pour m'en sortir », explique-t-elle, avant de préciser qu’après l’obtention de sa licence en sociologie à l’Université de N’Djamena, elle s’était inscrite pour apprendre la couture qui lui permet de gagner un surplus. Selon elle, tendre la sébile est déshumanisant. Contrairement à Mme Lodénémadji Juliette, cet enseignant de lycée déplore la situation des personnes handicapées qui se réfugient à Kousserie. M. Taryam Michael dénonce une injustice à l’égard de ces personnes. « Demander aux personnes handicapées de laisser leurs tricycles à Nguéli pour se rendre à Kousserie est injuste », déplore ce dernier.  Il appelle ses frères de s’armer de courages et opter pour d’autres activités plus rentables, en faisant abstraction de leur handicap. Il sollicite par ailleurs le soutien de la famille et de la société en général pour accompagner ces êtres qui vivent dans la précarité. Afin de décanter la situation, les discussions entre le réseau des personnes handicapées, la commission de droit de l'homme et les autorités sont en cours.

La marginalisation, le rejet des personnes handicapées par la société, le non-respect de la loi numéro 007, portant la protection des personnes handicapées au Tchad et le chômage, poussent certaines à effectuer le transport des marchandises du Tchad- Cameroun via le pont Ngueli.

 koumassen Juste

 

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse