mardi 21 septembre 2021

Ngonba : des résidents s’unissent pour désenclaver leur carré

Juil 21, 2021

Les habitants du carré 48 du quartier Ngonba situé dans le 9e arrondissement de la ville de N’Djamena n’attendent plus les autorités communales. Ils décident eux-mêmes de s’organiser pour aménager leurs routes. Pour désenclaver leur quartier pendant cette période des pluies, ils cotisent de l’argent pour acheter des Benz de remblais et louer la niveleuse pour aménager une autre route pour éviter de traverser l’ancien cimetière en roulant sur les tombes. Reportage.

En saison de pluies, beaucoup de quartiers de la ville de N’Djamena s’organisent pour lutter contre les inondations. C’est le cas des habitants du carré 48 du quartier Ngonba, l’un des carrés le plus enclavé de la commune du 9e arrondissement. Pour éviter de traverser l’ancien cimetière, ils décident de cotiser de l’argent pour aménager une autre route qui leur permet de contourner le cimetière et de désenclaver le quartier. Pour l’initiateur du projet de désenclavement du carré 48 du quartier Ngonba, M. Agouzoum Dar Noel, il ne faut pas attendre tout de l’État, il faut s’organiser pour désenclaver le carré. « Nous avons beaucoup de difficultés pendant la saison pluvieuse pour sortir. Notre quartier et surtout notre carré sont enclavé pendant la saison des pluies », explique M. Agouzoum.

Ce jeune ingénieur qui est l’auteur du projet de désenclavement a loué un gradeur d’une somme de 250.000 F FCA pour aménager la route qui permet d’accéder à l’axe principal sans traverser l’ancien cimetière chrétien de Ngonba. « J’ai demandé aux voisins qu’on peut s’organiser nous-mêmes pour aménager une voie de sortie, mais ils n’ont pas cru à ma proposition. J’ai donc moi-même loué un gradeur et quand le gradeur se mettait à niveler la route, tout le carré s’est mis à cotiser », précise-t-il. Ce dernier se dit ému de l’engagement des habitants du carré 48 qui ont accepté unanimement de cotiser une somme de plus de 200.000F CFA pour acheter de remblais. Le jeune topographe estime que l’engagement des habitants du carré 48 du quartier Ngonba va servir de déclencheur aux autres quartiers de la commune de N’Djamena. Abondant dans le même sens, Gaksou Issakar, jeune du carré qui a participé au nivellement de la voie de désenclavement, souligne durant cette saison de pluie, leur carré va être soulagé. Selon lui, si les autorités communales leur donnent quelques Benz de remblais, la rue sera bien aménagée et les camions Benz ne vont plus traverser l’ancien cimetière.

Toutefois, M. Agouzoum Dar Noel lance un appel aux autorités de la commune du 9e arrondissement, de les doter des Benz de remblais pour bien aménager cette rue. Selon lui, les jeunes du quartier sont déterminés à aménager cette unique voie mais il leur faut de remblais. Concernant les camions Benz qui traversent l’ancien cimetière chrétien de Ngonba, il affirme que ce n’est pas normal que les camions roulent sur les tombes, et qu’il serait judicieux de respecter les morts, avant d’ajouter « les gens respectent les morts, mais ce qui se passe dans son quartier est inadmissible ».

Cette rue aménagée par les habitants du carré 48 a permis aux camions Benz qui transportent du sable et de remblais, de ne pas traverser l’ancien cimetière de Ngonba. Mais quand on demande à ces derniers de contribuer avec des voyages de remblais pour bien aménager cette voie, ils refusent de mettre la main dans… le remblais.

Jules Doukoundjé

 

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse