samedi 25 septembre 2021

Amtoukoui 1 et Amtoukoui Koutou, le dalot de la discorde

Juil 14, 2021

Les habitants du carré 9 de la commune du 7e arrondissement et ceux du carré 41 du 8e arrondissement ne s’entendent plus. La raison : ceux du carré 41 décident de bloquer le dalot pour empêcher d’être envahi par les eaux qui débordent du bassin de rétention situé au carré 9. Reportage.

En cette période de saison des pluies, les habitants de certains quartiers de la ville de N’Djamena ne se font pas de cadeau. C’est le cas des habitants du carré 9 du quartier Amtoukoui 1 dans le 7e arrondissement et le carré 41 du quartier Amtoukoui Koudou dans le 8e arrondissement. Raison de leur divergence : Chaque saison des pluies, le bassin de rétention situé dans le carré 9 se déverse dans les habitations du carré 41. Pour éviter de vivre les mêmes calvaires des années précédentes, les habitants du carré 41 ont cotisé pour acheter des Benz de remblais pour bloquer le passage d’eau. Ce geste est insupportable pour les voisins du carré 9, qui décident d’aller démolir éventuellement cette digue. Pour Prudence Nékouanodji riveraine du bassin de rétention au carré 9, les habitants qui vivent au tour du bassin ont trop souffert des inondations. « L’année dernière, on a beaucoup souffert, il y avait l’inondation totale, l’eau entrait même dans les chambres, ça n’a pas été facile », explique cette jeune dame. Mme Nékouanodji souhaite que l’État se penche sur leur sort en arrangeant les bordures du bassin de rétention.  Sur la question du blocage de la canalisation, cette dernière fait appel aux autorités de la commune du 7e arrondissement pour régler ce problème, avant d’ajouter que sans cela, la situation va s’aggraver cette année.

Abondant dans le même sens, Nadjitoydé Djasrangar Marius, souligne pour sa part que ce problème doit être rapidement réglé par les maires des deux communes. « Cette histoire a créé beaucoup de désordre l’année passée. Cette année nos voisins ont décidé de se mobiliser pour fermer le canal, le gouvernement doit prendre une décision ferme », explique M. Djasrangar Marius, avant de rappeler que l’année dernière, il y a eu des bagarres qui ont fait plusieurs blessés et demande aux deux maires de trouver une solution idoine. Vu la gravité de cette situation, les autorités des deux communes se sont rencontrées pour arranger ce différend.

Pour M. Pascal Kemkoï Gueou, maire premier adjoint, il faut être diplomate pour gérer ce genre de problème, et souligne qu’il ne faut pas appliquer la violence. « Par rapport à l’aménagement du bassin de rétention, les bordures qui viennent d’être aménagées pour empêcher l’eau de déborder, ce travail va soulager les populations riveraines », précise le maire premier adjoint. En ce qui concerne le dalot qui a été bouché par les gens du 8e arrondissement, M. Kemkoï Gueou, explique que c’est logique. « D’abord, ce n’est pas la mairie du 7e arrondissement qui a construit ce dalot. C’est construit pendant la période où on construisait l’avenue Taïwan, c’est prévu dans le plan, ce n’est pas nous qui avions construit ce dalot », précise-t-il.  Ce dernier était parti rencontrer Mme la maire du 8e arrondissement pour trouver une solution. « Nous avons fait des investigations autour du bassin avec le directeur de la voirie pour trouver une solution. Il nous a assuré qu’il va faire venir son service technique pour faire ce travail », ajoute, le maire premier adjoint. M. Pascal Kemkoï Gueou se dit surpris de l’agitation des populations des deux carrés qui ont toujours vécu en parfaite harmonie. Selon lui, il faudrait que le service de la voirie de la mairie centrale qui a pris l’initiative de faire ces travaux se prononce pour que les choses aillent dans le bon sens pour éviter les dégâts entre les deux carrés. La commune du 7e arrondissement a signé un accord avec la société Satom qui a commencé à aménager tous les bassins de rétention de cette commune.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse