samedi 25 septembre 2021

Le G5 sahel à un nouveau SE et plaidoyer pour la stabilité régionale

Juil 11, 2021

Les chefs d’États des pays membres du G5 Sahel se sont réunis ce 9 juillet 2021, par visioconférence pour évaluer la situation sécuritaire au sahel. C’est aussi l’occasion de faire un suivi des recommandations du sommet qui a eu lieu le 15 février dernier ici à N’Djamena, capitale tchadienne et de désigner un nouveau secrétaire exécutif de ladite institution.

Les chefs d’Etats Mauritanien, Malien, Burkinabé, Nigérien et Tchadien tiennent ce vendredi leur 5e session extraordinaire avec le président français Emmanuel Macron en visioconférence. Cette session extraordinaire a pour thème « la stabilité régionale ». Cette réunion a lieu sur l’invitation du Président du Conseil Militaire de la Transition  Mahamat Idriss Deby. Le président a participé par visioconférence depuis l’Élysée à ses côtés le président nigérien Mohamed Bazoum.

Selon le communiqué, la situation sécuritaire dans la région inquiète par la recrudescence de l’activisme terroriste au sahel et des menaces pesant sur les pays de la sous-région. Les chefs d’État ont salué l’adoption de la résolution du conseil de sécurité des Nations Unies du 16 avril dernier, demandant à toutes les parties au conflit en Libye de veiller à l’application intégrale de l’accord de cessez-le-feu du 23 octobre 2020. Toutefois, ils ont relevé qu’une réunion du conseil de sécurité des Nations Unies sur les risques d’une dispersion dans les pays de la région des mercenaires présents en Libye qui s’est tenue le 27 avril dernier à la demande des membres africains du Conseil de Sécurité. Ces derniers ont décidé de renforcer la coopération avec les pays du golfe de Guinée en matière de lutte contre le terrorisme et de renforcement des capacités des forces de défenses et de sécurité pour contrecarrer l’expansion du terrorisme vers le sud.

Au sujet de l’adaptation du dispositif militaire français au sahel, les chefs d’État du G5 sahel ont pris note de la décision du président français de transformer le dispositif militaire français déployé au sahel s’inscrit dans le cadre des discussions conduites depuis le sommet de Pau en France, en janvier 2020 et poursuivi lors du sommet de N’Djamena en février dernier. Sur le suivi des engagements de N’Djamena, les chefs d’État ont souligné l’importance de poursuivre les efforts collectifs engagés dans le cadre de la coalition pour le sahel, conformément à la feuille de route adoptée le 19 mars dernier en matière de déploiement des services de l’État sur l’ensemble des territoires nationaux.

Pour la situation au Mali et au Tchad, ces derniers ont pris acte de la volonté du CMT de respecter ses engagements internationaux en matière de lutte contre le terrorisme et de son engagement à respecter la période de transition de 18 mois. A propos de la situation économique, les présidents du G5 sahel appellent leurs partenaires à soutenir la déclaration des chefs d’État du G5 sahel pour une restructuration de la dette des pays du G5 sahel. Dans le communiqué final de la 5e session extraordinaire de la conférence des chefs d’État du G5 sahel reçu à la rédaction du journal Ialtchad, les chefs d’État ont entériné la nomination de M. TIARE Yemdaogo Eric comme secrétaire exécutif du G5 sahel. Ils ont aussi adopté le principe de mandat unique et de rotation entre les pays pour le poste de Secrétaire exécutif.   

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse