mardi 21 septembre 2021

La Gendarmerie présente son bilan du 1er semestre

Juil 10, 2021

La direction générale de la Gendarmerie nationale a présenté le résultat des opérations qu’elle a menées durant le 1er semestre de l’année 2021. Un résultat satisfaisant, selon son directeur Djontan Marcel Hoinati. Reportage.

Klessoum, QG de la Direction générale de la Gendarmerie nationale du Tchad. La pluie fine de ce vendredi 9 juillet n’a pas empêché les éléments en tenue de se rendre à leur service. Dans la vaste cour, des hommes en treillis traînent çà et là. La cérémonie de présentation des présumés malfaiteurs appréhendés se prépare. Des engins récupérés sont rangés d’un côté, sur une bâche, des armes à feu et des armes blanches sont exposées. De l’autre côté, c’est la place de la cérémonie.

À l’étage, dans la salle de réunion, le directeur général de la Gendarmerie le Général Djontan Marcel Hoinati, fait face à la presse. Il présente le bilan des opérations menées sur l’ensemble du territoire au cours du 1er semestre de l’année. D’après le directeur, le bilan se présente comme suit : 230 présumés malfrats ont été appréhendés, 245 armes à feu et 231 armes blanches ont été saisies. Une grande quantité des produits psychotropes récupérés, 48 motos sans pièces justificatives saisies, 18 motos volées récupérées, trois véhicules volés, dont deux, appartenant à au ministère de la Justice sont retrouvés. Pour le directeur général de la Gendarmerie, c’est un résultat satisfaisant. Ce, grâce aux moyens que l’Etat a déployés. « Je remercie les plus hautes autorités pour les moyens mis à la disposition des éléments de la Gendarmerie pour l’accomplissement de notre mission », dit le Général Djontan Marcel Hoinati. Le patron de la Gendarmerie appelle la population à collaborer étroitement avec les forces de l’ordre afin de démasquer les malfrats qui écument les quartiers et ôtent le sommeil aux paisibles citoyens.

À la fin de la cérémonie, 18 présumés malfrats parmi lesquels figure un militaire ont été présentés à la presse. Des motos, des armes à feu et armes blanches, un minibus et des produits psychotropes saisis ont également été exposés. Ces présumés fauteurs de troubles seront remis à la Justice pour répondre de leurs actes.

À la question de savoir si la Gendarmerie a souvent affaire à des récidivistes, le maître de cérémonie répond que c’est exact. « La Justice a ses règles. Quelquefois pour raisons de preuve ou de qualification, certains présumés malfaiteurs se retrouvent en liberté. D’autres sont condamnés, mais à la fin de leur peine, ils reprennent avec leurs activités de banditisme ».

Christian Allahadjim

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse