Print this page

Les magistrats suspendent la grève pour 3 semaines

Juil 10, 2021

Les magistrats suspendent pour une durée de 3 semaines leur grève illimitée lancée, le 28 juin dernier. La décision est prise hier vendredi 09 juillet à l’issue d’une Assemblée générale (AG) évaluative au palais de Justice de N’Djamena.

« Il y a un début d’exécution par les autorités par rapport à nos revendications. L’AG a décidé de suspendre la grève pour 3 semaines à condition de s’assurer que nos points de revendications soient satisfaits totalement », a déclaré Moussa Wadé Djibrine, président du Syndicat des Magistrats du Tchad.

Taoka Bruno, président du Syndicat autonome des Magistrats du Tchad(SAMT), ne dit pas le contraire. Pour renchérit ce qu’a dit son collègue, en précisant que c’est une décision unanime prise au cours de leur Assemblée générale. Selon lui, d’ici vendredi prochain, ils vont encore se rencontrer pour une autre évaluation. « Nos revendications ont eu de satisfaction donc nous ne pouvons maintenir la grève », dit-il.

Concernant les débuts de satisfaction de leurs récriminations, Taoka Bruno cite quelques exemples. Il s’agit entre autres : du renforcement de l’effectif des gendarmes en protection dans chaque tribunal, la poursuite de la ministre de l’urbanisme, dossier déjà entre les mains de la police judiciaire, et qui sera publié la semaine prochaine, la procédure de la poursuite des éléments de la police qui ont outragé les magistrats, est en cours, une enquête sur le meurtre du procureur de la République d’Oum-Hadjar en cours pour situer les responsabilités.

Rappelons que les magistrats dans leur première AG dénonçaient, l’insécurité en milieux judiciaires, la confiscation de procédure judiciaire par la ministre de l’Urbanisme et l’outrage aux magistrats par les éléments de la police nationale. Cette grève a eu beaucoup de répercussions sur le fonctionnement quotidien de la justice et des dossiers en instance de jugement. Les citoyens sont privés de casiers judiciaires, pas d’auditions des personnes gardées à vue, pas de procès.  La Justice est une chaîne, cette grève a perturbé sérieusement les activités notamment celles des avocats, des huissiers voire des notaires.