dimanche 26 septembre 2021

Pont N’guéli : moitié ouvert, moitié fermé

Jui 19, 2021

Le pont de N’guéli qui relie la capitale tchadienne, N’Djamena, à la ville de Kousseri au Cameroun a été rouvert hier par le gouvernement tchadien. Mais du côté de la frontière camerounaise, le passage reste encore fermé. Ialtchad Presse est allé constater. Reportage.

Le pont de N’guéli à la frontière tchado-camerounaise était fermé en mars 2020 en raison de la propagation du coronavirus, a été rouvert du côté tchadien. La cérémonie officielle a été présidée par le ministre de la Sécurité publique, Souleymane Abakar Adam, le jeudi 17 juin 2021. Cette réouverture a suscité la joie chez des riverains qui ne pouvaient plus traverser ce pont depuis un an et trois mois. Cette joie a été que de très courte durée.

Ce vendredi 18 juin, la rédaction s’est rendue sur le site pour constater l’effectivité de la réouverture.  Sur le pont, rien n’indique que le trafic a repris. Pas de bousculade, pas d’embouteillage comme par le passé. Il y a la présence des agents de sécurité. Sur la chaussée, quelques gros porteurs sont stationnés en attendant les formalités de sortie pour traverser la frontière du côté camerounais. « Est-il possible de traverser le pont ? », la question est adressée à un agent tchadien. La réponse fuse : « La frontière est ouverte de notre côté. Donc vous pouvez passer. Le blocus est du côté camerounais. Traversez pour constater par vous-mêmes ».

Et nous traversons le poste, sans aucune formalité. Sur le pont, nous rencontrons un groupe de personnes, carnet médical en mains, marchant vers le Tchad. Un autre groupe de jeunes, voulant traverser pour aller au Cameroun, se fait repousser par les agents camerounais. Nous nous sommes rapprochés de la barrière gardée par les agents de sécurité camerounais. « La frontière est fermée. Retournez », nous ont-ils ordonné. En effet, la frontière est encore fermée du côté camerounais. « Pour avoir des explications sur le blocus, il vous faut un ordre de mission », nous ont-ils gentiment rétorqué. Nous rebroussons chemin.

Des personnes rencontrées sur le poste frontalier nous rapportent que seuls les cas d’urgence médicaux ou administratifs sont autorisés à traverser pour entrer ou sortir du Cameroun. Pour les autres, il faut attendre l’ouverture officielle de la frontière par les autorités camerounaises. Un gérant de parking nous raconte que des personnes qui ont eu à traverser lors de la réouverture du côté tchadien sont coincées au Cameroun puisqu’interdites de traverser à nouveau. « Vous voyez ces motos au premier, ce sont celles des personnes qui ont traversé hier et bloquées là-bas », nous fait-il savoir.

Le pont de N’guéli est rouvert. Mais au final, le pont est resté fermé. On peut franchir du côté tchadien mais pas côté camerounais. Au final la frontière reste fermée.

Christian Allahadjim
Orthom L’Or

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse