dimanche 13 juin 2021

Vote de confiance accordé au gouvernement de transition

Mai 15, 2021

Dissoute après la mort du président Idriss Deby Itno, puis réhabilitée, l’Assemblée Nationale (AN) vient d’accorder sa confiance à l’équipe du gouvernement de transition de Pahimi Padacké Albert. C’était à travers un vote entérinant le programme politique présenté ce, 14 mai, à l’hémicycle à Gassi, dans le 7e arrondissement.

149 pour, 0 contre, 0 abstention, c’est le résultat du vote des parlementaires tchadiens qui a entériné le programme politique du gouvernement de transition, présenté par Pahimi Padacké Albert. «Préserver la paix et garantir la sécurité des tchadiens» est le credo de ce gouvernement a affirmé le Premier ministre. C’est un programme axé sur 9 points a indiqué le Premier ministre. Il s’agit entre autres:

  • d’assurer la sécurité et l’intégrité territoriale, désarmer les civiles sur l’ensemble du territoire national ;
  • de sauvegarder l’unité nationale et la paix sociale ;
  • de consolider l’État de droit et la démocratie ;
  • d’organiser un dialogue national inclusif ;
  • d’organiser un referendum constitutionnel et la tenue des élections générales libres et transparentes ;
  • de contribuer à la lutte contre le terrorisme dans la région ;
  • de poursuivre la lutte contre la mauvaise gouvernance, le népotisme, l’exclusion et la corruption ;
  • d’améliorer les conditions de vie des Tchadiens ;
  • de relancer l’économie et renforcer les finances publiques.

Dans les détails, le Premier ministre de transition met l’accent sur la paix et la sécurité comme conditions primordiale pour la garantie du processus électoral équitable et transparent. Il rajoute que la paix tant souhaitée ne peut cohabiter avec la détention illégale et généralisée d’armes de guerre par les civils. Pahimi Padacké Albert soutient que son gouvernement va veiller à l’apaisement des tensions communautaires pour une cohabitation pacifique et le vivre ensemble des filles et fils du Tchad. Car dit-il, la diversité sociale et culturelle devrait être un gage du développement du Tchad. «Le dialogue politique, social et interreligieux doit enraciner la paix et la concorde nationale», a insisté le Premier ministre de transition dans sa présentation. En outre, il relève que le respect des lois, des droits et l’exercice des droits individuels et collectifs par la puissance publique et les citoyens  doivent marquer la démocratie au Tchad.

L’autre point important, c’est l’organisation d’un dialogue inclusif de la réconciliation nationale. Pour le chef du gouvernement de la transition, ce cadre verra la participation de tous les Tchadiens de l’intérieur comme de l’extérieur du pays. Aucun sujet d’intérêt national ne va être occulté, rassure-t-il. «Nous débattrons de tout et nous déciderons sur tout ce qui concerne le nouveau contrat social que nous voulons pour notre peuple ».

Un autre point est la nouvelle constitution. Pahimi Padacké Albert, signale que son équipe va élaborer un projet de constitution qui va tenir compte des conclusions du dialogue national inclusif. Objectif, aboutir des institutions fortes, plus démocratiques, pour des élections crédibles et transparentes, signifie dit-il. Pour améliorer les conditions de vies des Tchadiens, il promet de rendre disponible le vaccin contre la covid-19 d’ici peu.

À noter que la Cour Suprême par un avis du 7 mai 2021, après l’examen de la requête du Ministre Secrétaire Général du gouvernement a habilité l’Assemblée nationale d’exercer les attributions du Conseil national de transition (CNT) en attendant sa mise en place. La présentation de ce programme politique du gouvernement de la transition fait suite au conseil du ministre tenu le 12 mai 2021.

Moyalbaye Nadjasna
Allarassem Djimrangar

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse