dimanche 26 septembre 2021

ATPE, les agents menacent de faire grève

Mai 12, 2021

L’Agence Tchadienne de presse et d’Edition (ATPE) ne publie pas depuis plusieurs semaines. Elle ne joue plus son rôle d’agence. Elle est réduite en un journal écrit dénommé Info-Tchad. Malgré qu’elle fonctionne comme un journal, beaucoup de difficultés sont décriées par son personnel. Un préavis de grève allant du 12 au 15 mai a été donné à la direction générale.

Le personnel de l’Agence Tchadienne de presse et d’Edition (ATPE) perd patience. Une correspondance du personnel notifiant la dégradation des  conditions de travail a été déposée ce 11 mai au bureau de la directrice générale de ce média public. Selon la teneur du document, le personnel revendique la dotation de la rédaction des matériels de travail adéquats (ordinateurs portables, enregistreurs, appareils photos, calepins, stylo à bille, badges professionnels, les chaises, tables, bancs, tableaux, accès à l’Internet, abonnement aux journaux). Aussi, rajoute le communiqué, la mise en place d’une équipe de rédaction complète notamment, un rédacteur en chef et son adjoint, un secrétaire de rédaction et son adjoint, un chef de service des reportages, des chefs de desks ainsi que d’autres chefs de service administratif et technique.

En outre, les agents de l’ATPE, revendiquent également le versement intégral de leurs primes et indemnités de 2019 et 2020. Selon nos sources, le journal Info-Tchad n’a pas paru depuis plus de six mois déjà.

Créée en 1966 par l’ordonnance du 15 juillet 1966, d’après nos recherches, l’Agence tchadienne de presse (ATP), est un établissement public à caractère industriel et  commercial. Elle a un statut d’un service public placé l’autorité du ministère de l’Information, puis replacée en 2003 sous la tutelle du ministère de la Communication. À ses débuts, l’ATP était le seul organe de presse ayant le monopole de la collecte, du traitement et de la diffusion des informations. Faute de réseaux et des moyens d’équipement adéquats pour offrir un service d’agence, l’ATP s’est contentée de la production d’un bulletin à la base des informations liées aux évènements. Sa rédaction centrale outre la collecte d’information, complète, objective, exacte et impartiale, la rédaction centrale traite les informations collectées sur tout le territoire national.  L’ATP disposait à l’époque quatre  bureaux régionaux à Moundou, Sarh, Abéché et Faya. Elle va évoluer puis se métamorphose en Agence tchadienne de presse et d’édition (ATPE). Son bulletin quotidien Info Tchad disparaît de facto.

L’ATPE lance un nouveau journal dénommé «Info.» Le premier numéro a été lancé le 03 octobre 2011 qui paraît deux fois dans la semaine (bihebdomadaire). Bien que la nouvelle vision de l’ATPE c’est l’information générale, elle continue de véhiculer les informations à caractère officiel ou institutionnel. L’ATPE ne dispose pas du bureau à l’extérieur du pays. Elle peut cependant distribuer un service d’information mondiale moyennant des conventions de partenariat avec d’autres agences de presse, notamment (AFP et China Nouvelle).    

A noter que malgré la tenue de son conseil d’Administration aboutissant à la nomination d’une équipe autour de la direction générale, l’ATPE est restée égale à elle-même. Ces revendications susmentionnées ne sont que des vieilles réclamations réactualisées. Et pourtant ce personnel fait un travail professionnel malgré le peu de moyens à sa disposition.

Même si la patience dit on est la longueur du temps, l’exigence du monde en perpétuelle mutation s’impose et exige de matériel de qualités pour un travail de qualité. La Directrice générale de l’ATPE à qui nous avons contactées hier après-midi pour un éventuel échange nous a dit : «ce préavis de grève ne me frisonne pas» .

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse