dimanche 13 juin 2021

Coopération Tchad-BAD, un arrêt évaluatif

Mai 07, 2021

Le ministre de l’Économie du Plan, et de la Coopération Dr Issa Doubragne et le Représentant résident de la BAD au Tchad, M. Ali Lamine Zène ont apporté un éclaircissement conjoint sur la question de la coopération Tchad-BAD sur la situation actuelle au Tchad. C’était ce, 06 mai 2021 en présence des journalistes au Cabinet du ministre de tutelle. Reportage.

Ali Lamine Zène, Représentant résident de la BAD au Tchad a précisé que la Banque Africaine de Développement (BAD) a entrepris d’évaluer la situation des projets qu’elle finance. Selon lui, aucun impact négatif n’a été relevé au niveau des ressources humaines, de l’Administration, des ressources financières et sur les biens de la banque. « En pareille circonstance, toutes les institutions multilatérales internationales marquent un arrêt évaluatif. C’est de ça qu’il s’agit. Et la BAD est dans son rôle. Elle a convenu avec le gouvernement du Tchad d’un traité, d’un accord de siège qui prévoit une disposition pour qu’en pareille circonstance d’évaluer la situation», dit le banquier. Pour lui le gouverneur de la BAD est informé qu’une deuxième étape d’évaluation est en route. Il rajoute qu’ils n’ont pas arrêté le travail, ils le font afin de permettre à ceux qui ont le monopole de la décision au niveau du Conseil d’Administration s’imprègnent de l’évolution de la situation. Le Représentant résident affirme que l’objectif est de donner le cursus nécessaire pour poursuivre la coopération et l’intensifier. «Cela se fera au niveau de notre diagnostic que nous partagerons avec le gouvernement. Ce qui importe pour la BAD, c’est de faire une lecture réelle de l’évolution de la situation sur le terrain. Nous avons vu ce qui s’est passé. Le CMT est mis en place, une charte et un gouvernement sont opérationnels, un calendrier est effectif pour une période de transition. Qui devrait en principe aboutir à des élections libres et démocratiques». D’après lui, la banque intégrera tous ses éléments pour se décider dans les jours ou semaines à venir. M. Ali Lamine Zène affirme que le gouverneur a donné les assurances qu’il faut pour qu’il traduise au président de l’institution Dr Adessinan, qui suit à distance cette situation. «Nous nous réjouissons de l’évolution positive de cette situation. Nous sommes une banque africaine appartenant à tous les pays qui la composent dont le Tchad. Toutes les opérations que nous finançons vont au bénéfice du peuple tchadien», conclut-il.

«Le Tchad ne fait pas l’exception de la procédure conservatoire…»

Intervenant à la suite du Représentant résident de la BAD au Tchad, Dr Issa Doubragne, ministre de l’Économie du Plan, et de la Coopération, gouverneur auprès des banques a fait le point sur leur réunion partenariale. Il note que leur réunion a été accès sur l’évaluation de la situation qui a prévalu au Tchad et qui a emporté tragiquement le président Idriss Deby Itno. Pour lui, dans une telle circonstance, les membres des institutions multilatérales de financement et du développement enclenchent des procédures conservatoires. Le Tchad ne fait pas exception, indique-t-il. « Le dernier cas avant nous c’était le Mali. Dans de telles situations, ce sont les éléments d’appréciation faite qui déterminent la normalisation de cette circonstance. La banque a juste déclenché la procédure conservatoire. D’autres banques institutions multilatérales l’ont aussi faite à l’exemple de la Banque Mondiale», explique Dr Issa Doubragne. Selon lui, ils sont depuis une semaine en pourparlers avec ces institutions pour évaluer les possibilités d’une reprise ou d’un retour à la normale. Il insiste en ne précisant qu’en ce moment, aucun programme, n’a été suspendu. «Tout est en marche, ce sont des principes normaux qui ne remettent pas en cause les engagements des uns et des autres. Nous avons bon espoir que le cas spécifique du Tchad n’est pas similaire à d’autres, puisse être rapidement évalué», signifie-t-il.  Il informe que suite à la mission d’évaluation de l’Union Africaine (UA), la Francophonie envisage une mission, la CEEAC et le G5 Sahel. Pour lui, les partenaires du Tchad sont dans la dynamique d’observation objective de la situation sur le terrain.

«La situation est sous contrôle. Il y a tous les moyens de contrôle et de suivi pour que le Tchad puisse retrouver les équilibres. Ce qui va permettre à la transition  d’être gérée dans l’apaisement et que nous aboutissions aux élections libres, transparentes et démocratiques souhaitées par tous », dit le ministre.

Les journalistes ont relevé l’Email de la BAD notifiant la suspension des décaissements,  mais ils ont aussi cherché à comprendre la teneur de la directive mentionnant les conditionnalités à remplir pour que les décaissements reprennent.

Selon Dr Issa Doubrangne, cette suspension peut être de deux façons. Elle peut être de principe ou rentrer dans la phase opérationnelle à un niveau ou tout est gelé. Pour lui, présentement tous les projets financés par la BM et la BAD sont fonctionnels. La suspension de décaissement veut dire qu’aujourd’hui en cours d’évaluation, un nouveau décaissement ne peut se faire. Un nouveau projet ne peut pas être validé comme en temps normal, jusqu’à ce qu’un constat soit établi. Pour lui, il y a plus de peur que de mal. C’est la même chose dans toutes les banques institutions multilatérales. Elles respectent leurs principes internes parce qu’elles sont auditées. Ce que la banque a fait est un dispositif de sa réglementation et ne peut aller au-delà, car elle est apolitique.

Le ministre de l’Économie du Plan, et de la Coopération invite la presse la semaine prochaine à une réunion élargie à d’autres partenaires. Il s’agit de l’Union européenne, de la Banque africaine pour le développement, de la Banque mondiale et tous ceux qui de près ou de loin appuient le Tchad en matière de mobilisation de ressources. Car selon lui, sans les ressources, la transition en cours ne pourrait aboutir aux résultats escomptés. «Telle est l’option que nous allons renforcer dans les semaines et mois à venir».

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse