samedi 12 juin 2021

Ambiance au dernier meeting du candidat Deby Itno

Avr 09, 2021

Le candidat du consensus Idriss Deby Itno a clôturé sa campagne en tenant un meeting au stade Idriss Mahamat Ouya ce vendredi. Ialtchad Presse vous propose le film de ce meeting. Reportage.

15h00. Le stade Idriss Mahamat Ouya est plein à craquer comme au jour du lancement de la campagne électorale du candidat du consensus Idriss Deby Itno. Ce vendredi 9 avril, la mobilisation a commencé dès les premières de la matinée. Aux alentours du stade Idriss Mahamat Ouya, la circulation était difficile.

Dans l’enceinte du stade, les partisans du candidat, venu nombreux, ont démontré leur détermination et leur engagement en supportant la chaleur. Sous les couleurs des différents bureaux de soutien, les militants du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) et ceux des 113 partis alliés se sont massés sur les gradins et la pelouse du stade. Le stade bruissait de toutes sortes de sonorités : orchestre, musique, youyou, vuvuzela, etc. L’ambiance était bon enfant avant l’arrivée du président candidat.

Youssouf Adoum est fils d’un militaire qui a fait la guerre avec le président Idriss Deby Itno. Il est du bureau de soutien notre Espoir dans le quartier Walia dans le 9e arrondissement. Il était au stade depuis 6 heures du matin. Malgré la chaleur, il est déterminé. Avec ses compagnons, ils ne font que danser au rythme de la musique que leur joue le Disc-jockey (DJ). Pour lui, le président sortant doit gagner cette élection pour garantir la sécurité à la population tchadienne, « je veux que le Maréchal du Tchad gagne cette élection parce que je ne veux pas de désordre comme en Libye », soutient-il Annouan Ganou est son compagnon. Il a passé la nuit au stade Idriss Mahamat Ouya. « Je suis ici depuis hier nuit donc j’ai veillé sur place », nous dit-il. Leur déplacement et leur subsistance, assure-t-il, sont financés par les jeunes eux-mêmes.  « Nous avons cotisé nous-même pour investir dans cette campagne. Nous continuons à le faire parce que nous nous sommes dits, c’est notre devoir », nous fait-il savoir. Ce que confirme le coordonnateur du bureau notre Espoir Zanga Jean-Baptiste.

Barka, la vingtaine, visiblement fatigué, a la voix cassée à force de souffler dans sa vuvuzela. Il estime pour sa part que sa coordination s’est bien organisée pour la circonstance. De l’eau et de la bouffe leur ont été assurées. Cependant, dans d’autres bureaux de soutien, des plaintes sont enregistrées. Certains militants sont obligés d’étancher leur soif avec de l’eau du camion-citerne des sapeurs-pompiers affecté pour arroser le sol.

16h07mn. Le président candidat fait son entrée au stade. Le public s’enflamme. Il est accueilli sous les youyous. Comme au premier jour, le candidat du consensus Idriss Deby Itno a fait le tour du stade pour saluer du haut de son véhicule, ses partisans.

16h20mn, la cérémonie commence. Dans son intervention, le directeur national de campagne Mahamat Zen Bada dit que leur candidat est l’homme qu’il faut pour le Tchad. « Voyez la Libye. Nous ne voulons pas ça dans notre pays. Pour éviter ce désordre, le Maréchal du Tchad est celui qu’il nous faut », lance-t-il aux militants. L’occasion pour lui de critiquer les actions des partis de l’opposition et de la société qui sont de nature à « saper les efforts du gouvernement ». « Il y a des plaisantins qui pensent prendre le pouvoir par la rue. Ils se trompent. Le peuple est avec nous », réclame-t-il, ovationné par les chefs des 113 partis alliés.

Le meeting a pris fin à 17h20 sur « la danse du Maréchal », morceau dédié par le groupe Tchado-stars au candidat du consensus Idriss Deby Itno. Il faut souligner que pendant le discours du candidat, un avion a survolé le stade en déversant des flyers à l’effigie du candidat. Au début, le public croyait que c’était de l’argent. Malheureusement pour eux, c’était plutôt des messages de propagande d’un bureau de soutien. Quelques personnes ont fait des malaises et assistées d’urgence par l’équipe de la Croix-Rouge du Tchad. Selon un secouriste interrogé, les causes de ces malaises sont l’étouffement dû à la chaleur et la déshydratation.

Christian Allahdjim 

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse