samedi 12 juin 2021

Les attentes de 4 citoyens

Avr 02, 2021

Bientôt les Tchadiens iront aux urnes pour choir leur prochain président de la République. Quatre citoyens expriment leurs attentes au futur président à l’issue de la présidentielle du 11 avril prochain. Vox pop.

Hissène Djimet, étudiant en Sciences de l’Éducation

 « Il faut que le futur président de la République soit bon pour notre pays, pour le construire. Nous les étudiants, nous attendons que notre bourse d’études soit rétablie, qu’on dispose de nos propres bus et non des bus loués, etc. L’Université de N’Djamena a beaucoup de problèmes. Dans les salles de Sciences de l’Éducation, il n’y a pas de ventilateurs, pas de lumières ni des tables-bancs. On veut que le nouvel élu corrige le problème de retard dans les reprises des cours à cause des multiples grèves »

Djimtadé Moitodé Victor, étudiant en 2e année Psychosociologie & Éducation.

 « À mon avis, le résultat est connu d’avance comme d’habitude. Moi je pense que rien ne va changer, cela serait toujours le calvaire. En termes d’attentes, je suis vraiment pessimiste qu’il y aura un changement »

Yaya Yakessé Mahamat, Délégué de quartier Paris-Congo.

« Moi, je suis déjà vieux. J’ai vécu de moments de gloire déjà. Je prie aujourd’hui pour voir la paix se consolider dans ce pays. Je voudrais que les Tchadiens brisent les barrières ethniques et religieuses. Il faut que le futur président développe le vivre ensemble. C’est tout ce que j’attends pour cette jeune génération. Car l’union fait la force et le progrès »

Nemmi Toumadji, Artiste rappeur.

« Vous savez, partout où on fait le tour, on ne voit que le MPS. On se demande s’il y a même des opposants ? Il n’y a pas d’ambiance comme par le passé. C’est démotivant. Mes attentes ? Ce que je dis est la triste réalité. Je suis artiste, je vais plaider pour les artistes. Les artistes tchadiens sont délaissés. Alors j’attends un changement positif sur le plan culturel et artistique. Par exemple, la construction des salles de spectacle dans au moins les quatre grandes villes du Tchad. Veiller au sujet du droit d’auteur afin que les artistes vivent au moins de ce qu’ils produisent. J’attends un Tchad prospère dans la paix et la sécurité. »

Réalisation, Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse