samedi 12 juin 2021

Campagne présidentielle 2021 : RNDT-Le Réveil se lance le 19 mars

Mar 14, 2021

Après la publication de la liste définitive des candidats retenus pour les élections présidentielles d’avril 2021 par la cour suprême, 30 jours est accordés aux candidats de battre leur campagne par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). L’heure est aux lancements des campagnes électorales. Le parti du Rassemblement National des Démocrates Tchadiens (RNDT) le Réveil « Coq blanc », a désigné son candidat. Et se dit fin prêt. Reportage !

Avenue Taiwan, au quartier Abena dans le 7ème arrondissement de N’Djamena. Vu de l’extérieur du siège du parti Rassemblement National des Démocrates Tchadiens (RNDT-Le Réveil), tout est calme cet après-midi du vendredi 12 mars. Un géant poster du président fondateur Pahimi Padacké Albert, accueille les visiteurs. À l’intérieur, les militants se concertent en petits groupes sur la bonne stratégie à adopter mené leur campagne qui débutera le 19 mars.

Selon le directeur national de la campagne de RNDT-Le Réveil, Mbaigolmem Sébastien tout est fin prêt pour le grand jour. Il assure que le 19 mars N’Djamena sera pris d’assaut, « nous démontrerons notre force et notre capacité pour remplir le stade Idriss Mahamat Ouya », dit-il. Le parti du Coq blanc, explique-t-il, est un grand parti politique qui fait peur au pouvoir. Pour lui, le temps est arrivé pour renverser la vapeur, car, le RNDT-Le Réveil est une force incontournable. Il affirme que les bureaux de soutien du parti au pouvoir ne sont que de lieu de commérages. Son parti n’a en a pas besoin. D’après lui, la population adhère selon sa conviction et à un programme politique, « chaque militant est investi comme un président, » dit-il.

Pour Pahimi Padacké Albert, le président national de RNDT-Le Réveil, la force de sa formation politique est la justice et l’équité au Tchad. « Le Tchad a besoin d’un changement à la magistrature suprême. Désisté à ces élections, est un manque de respect envers les militants de RNDT », dit-il. Le leader politique affirme que la situation que le Tchad traverse ne doit pas être vue comme un obstacle empêchant d’aller aux élections.

Une militante de RNDT-Le Réveil, écharpe au cou, casquette à la tête, déclare que le temps est déjà arrivé pour leur chef d’être blanc au Palais Rose (la Présidence). « Rien ne nous fait peur, nous allons battre MPS dans les urnes ».

Par contre, certains militants déplorent le fait que la campagne est lancée, mais le parti à l’effigie du coq blanc n’est pas encore visible. Pour eux, il est temps de se donner les moyens d’avoir plus de la visibilité. Il ne faut pas attendre le jour de l’entrée officielle du parti.

Djilel-tong Djimrangué

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse