dimanche 26 septembre 2021

Présidentielle 2021 : Masra candidat malgré son âge disqualifiant

Fév 25, 2021

Assyongar Masra Succès, président du parti Les Transformateurs a déposé sa candidature à la présidentielle d’avril 2021. Et ce, en dépit de son âge. Reportage.

Il l’a annoncé le 6 novembre 2020 dernier. Le président du parti Les Transformateurs, Dr Assyongar Masra Succès a officiellement déposé sa candidature, le jeudi 25 février, à la Cour suprême à l’élection présidentielle d’avril prochain. Il est le 4e candidat à faire acte de candidature.

Pour cela, il a donné rendez-vous ce jeudi à 9h 30 mn à ses militants à la Cour suprême, lieu de dépôt des candidatures. C’est finalement à 10h09mn que le leader des Transformateurs s’est présenté. Vêtu en bleu, un cache-nez aux couleurs du tricolore tchadien, le candidat Masra Succès était accompagné par les membres du Bureau Exécutif de son parti et une dizaine de militants. L’artiste Raïs Kim était présent.

Dans la salle d’audience où siège la commission de réception des candidatures, Succès Masra est reçu par les membres de cette commission. À huis clos, le dépôt s’est fait. À 10h29mn, celui qui a fait acte de candidature officielle, en dépit de la clause d’âge qui l’exclut, est ressorti tout souriant.

Dans sa déclaration à la presse, faite sur l’estrade de la Cour suprême, Dr Masra Succès explique que sa candidature est motivée par l’inclusion. « Nous sommes ici au nom de l’inclusion électorale. Ça veut dire que tous ceux qui veulent être candidats ont le droit de l’être. Sinon ce sera de l’apartheid électoral », dit-il. Pour lui, les trois conditions pour que l’élection présidentielle soit utile au Tchad sont la Justice électorale, l’inclusion et l’alternance. « L’heure de l’alternance est arrivée. Et les Tchadiens veulent que le président sortant Deby les voie continuer le chemin qu’il a commencé », affirme-t-il avant de proposer le poste de conseiller à la sécurité à Deby.

Candidature à polémique

L’annonce de la candidature du leader des Transformateurs est sujette à polémique. Certains affirment d’ores et déjà le rejet de sa candidature. D’autres soutiennent qu’elle est recevable sur la base de la hiérarchie des normes. Les premiers évoquent la constitution du 4 mai 2019, modifiée en 2020, a, dans son article 67 fixe l’âge à candidater pour la présidentielle à 40 ans. Les deuxièmes, la charte de la jeunesse de l’Union Africaine (UA) fixe cet âge à 35 ans. Pourtant le candidat des Transformateurs n’en a que 38. Interrogé à cet effet, il rétorque : « vous avez vu que ma candidature vient d’être enregistrée. Donc, parlons de ce qui est accepté pour le moment. » Reste à la Cour suprême de juger de sa recevabilité ou non.

Le dépôt des candidatures s’est ouvert le 13 février. Il restera ouvert jusqu’au 26 février à minuit. La liste des candidats retenus sera publiée le 9 mars conformément au chronogramme de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Christian Allahadjim

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse