jeudi 16 septembre 2021

Couvre-feu, dérogation spéciale pour le réveillon de Noël

Déc 16, 2020

Le gouvernement du Tchad vient de reconduire le couvre-feu fixé de 21heure à 5heures du matin il y a 48 heures. Les N’Djamenois se disent navrés de cette décision. Mais le gouvernement fait une dérogation spéciale pour le réveillon de Noël ce mercredi 16 décembre 2020. Au lieu 21h comme d’habitude, le couvre-feu va plutôt commencer à 1heure du matin, juste pour la nuit du 24 décembre 2020. Reportage.

Charles, c’est son nom d’emprunt. Il est tenancier d’un bar au quartier Moursal, dans le 6e arrondissement de la ville de N’Djamena. Il requiert l’anonymat. M. Charles est mécontent de la reconduction du couvre-feu, « Premièrement, nous n’avons pas un autre travail, c’est ce métier qui nous génère de revenu. Il nous permet de subvenir aux besoins de nos familles. Nous payons un loyer et les propriétaires sont à notre trousse. Nous n’arrivons pas à honorer nos engagements à la fin du mois. Deuxièmement, nous avons des employés qu’il faut les payer. Eux aussi ont des familles à nourrir. Avec ce couvre-feu, nous n’arrivons pas à joindre les deux bouts. »  Pour lui, les tenanciers travaillaient, avant le couvre-feu de 14heures à 22heures, les boîtes de nuit sont ouvertes jusqu’à 0heure. D’autres à 1h ou 2h du matin. Il se dit désolé de la décision qui ressemble à du mépris de la population. Il plaide pour que le gouvernement revoie sa décision.

Autre chose : « Les avions qui atterrissent vers 21heure, lorsqu’on va chercher un parent, il arrive, bien qu’il soit dit que pour les Tchadiens de retour de voyage sont exempté de pénalité le temps d’arriver chez eux, la réalité est autre. La patrouille nous arrête au nom du couvre-feu. Il faut débourser 60 000 FCFA pour récupérer sa voiture. » Franchement, certains profitent du couvre-feu pour les poches des citoyens, désole-t-il.

Togyamta clémentine ne cache pas son identité. Pour elle, le gouvernement ne crée pas d’emplois pour les jeunes. Et quand certains créent des emplois, il met des obstacles. « Nous ne sommes pas d’accord. On nous retarde alors qu’on parle d’entrepreneuriat des jeunes et ils nous bloquent avec le couvre-feu », dit-elle l’air remonté. Il faut que durant les fêtes de la Noël et du Nouvel An, l’heure du couvre-feu soit revue afin de permettre aux uns et aux autres de fêter en toute liberté, souhaitent-elle.

Raymond Théophile est « clandoman » (chauffeur de mototaxi), « nous faisons de bonnes affaires pendant les veilles des fêtes. Nous avons cru que le gouvernement allait lever définitivement le couvre-feu ou décaler l’heure le plus tard possible. C’est décevant », déplore-t-il. Pour lui, le gouvernement n’aide pas les autoentrepreneurs. « Franchement, 21heures c’est très tôt. Cela n’est pas à notre avantage ».

Rappelons que le Couvre-feu instauré le 14 décembre 2020 est prorogé. La nouveauté ce qu’il est exceptionnellement repoussé à 1h du matin, mais seulement dans la nuit du 24 au 25 décembre 2020 sur toute l’étendue du territoire. Un soulagement pour les tenanciers des débits de boissons et les églises pour mieux célébrer la fête de la Nativité.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse