samedi 25 septembre 2021

30ème Journée de la Liberté et de la Démocratie

Déc 01, 2020

C’est la 30e année pour marquer la journée anniversaire de la Liberté et de la Démocratie qu’une cérémonie de prise d’armes et de défilé militaire s’est déroulée ce matin, 1er décembre à la Place de la nation de N’Djamena, capitale tchadienne. Reportage.

Peu d’engouement ce matin à la Place de la nation pour la célébration du 30e anniversaire de la Liberté et la Démocratie au Tchad. Différentes hautes personnalités étaient présentes. Notamment, les membres du gouvernement, le président de l’Assemblée nationale, le Chef d’État-major des Armées, la première Dame et le Président de la République, Idriss Deby Itno.

Les troupes sont passées en revue par le Chef d’État-major des armées debout dans son véhicule de circonstance. Ensuite, c’est au tour du président Deby Itno de saluer les troupes. Et a procédé au dépôt des gerbes des fleurs sur le monument des martyrs. Un acte pour honorer leur mémoire. S’en est suivi, le défilé militaire, ouvert par l’armée de l’air par le survol des chasseurs et des hélicoptères. Sous le rythme des fanfares militaires, différentes troupes se sont succédé dans une cadence toute militaire. Le cortège présidentiel est parti après la fin des défilés. La cérémonie s’est ainsi terminée.

Pour Miskine, jeune citoyen, le pouvoir a réalisé beaucoup de choses, il faut le reconnaître. Selon lui, des écoles et hôpitaux ont été construits un peu partout dans la ville de N’Djamena. « Je souhaite bon anniversaire et longue vie à notre démocratie. Surtout, il faut que l’État assure toujours et continuellement la sécurité de tous les Tchadiens. Il faut que le coût de vie soit un peu moins cher », dit Miskine.

M. Mekasse, un peu amoché par une journée arrosée reconnaît que le Tchad fête le 30e anniversaire de la liberté et de la démocratie. Selon lui, c’est une fête qui rappelle l’entrée du Président Idriss Deby Itno au pouvoir en 1990. « Je remercie le Bon Dieu parce que je vis en paix. Ce qui me permet d’aller travailler dans les chantiers et gagner mon pain. Je demande à Dieu de garder notre pays toujours en paix », insiste M. Mekasse.

Rappelons que le pays a été indépendant le 11 août 1960. Plusieurs régimes se sont succédé. Le pays a connu des soubresauts politiques, des dictatures et des guerres fratricides. À la chute de la dictature de l’ex-président Hissène Habré, le 1er décembre 1990, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) prend le pouvoir et proclame la liberté et la démocratie. Dans son discours à la nation, au lendemain de sa prise de pouvoir, le président, Idriss Deby Itno a déclaré, « je ne vous apporte ni or ni argent, mais la liberté. »

Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile voient le jour. Un vent d’espoir a balayé le pays. 30 ans plus tard, le bilan est contrasté.  Certaines voix s’élèvent pour dresser un bilan négatif. D’autres dressent un bilan positif selon d’autres.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse