mardi 28 septembre 2021

Centre Don Bosco, chantre de la formation professionnelle (Partie 1)

Nov 23, 2020

Situé entre la radio FM-Liberté et le commissariat du 7e arrondissement, le centre Don Bosco est l’un des cadres rassembleurs des jeunes de N’Djamena, capitale tchadienne. Nous publions le deuxième article d’une série sur les lieux de Culture N’Djamenois. Reportage.

Un léger froid sévit dès 8h ce matin devant la guérite du Centre Don Bosco sis au quartier Abena dans le 7e arrondissement. En face de l’Avenue Jacques Nadjingar, il est difficile de traverser à cette heure de pointe. Travailleurs du secteur public et privé ainsi que les « débrouillards » s’entremêlent sur cette prestigieuse voie. Chacun cherche à atteindre son lieu de travail. Forçant un peu la traversée de l’avenue, nous voilà arrivés à l’accueil. Les agents nous donnent de badges visiteurs, Covid-19 oblige, on se plie aux rituels de lavage des mains. Dans la cour réservée aux sports, élèves et professeur d’Éducation physique et sportive jouent au football et basket-ball.

Père Marius Jiojo, la cinquantaine révolue, cheveux grisollant nous reçoit. Il est le directeur du Centre Don Bosco (CDB) de la ville. « Le CDB a été inauguré en 1999 en présence de l’ancien Archevêque de N’Djamena, Monseigneur Charles Vandam. A l’origine dit-il, le centre Don Bosco devait être installé à Mongo, grande ville du centre du pays », affirme le directeur. L’Objectif majeur du CDB est : la formation professionnelle et humaine des jeunes. Le CDB s’est implanté aussi dans d’autres villes. Notamment à Sarh, Doba et Mandalia. Pour être plus efficace, en 2009, le centre s’est transformé en association. « Beaucoup d’artistes et joueurs de football en vogue ont commencé tout jeune ici à Don Bosco », dit père Jiojo.

Dans l’enceinte du centre, des jeunes filles et garçons suivent différentes formations. Certains suivent une formation en informatique et en couture. D’autres élèves du secondaire, primaires et maternelles, poursuivent des études ordinaires. Le Lycée et collège du Centre Don Bosco créé en 2013. Il a aujourd’hui un effectif d’au moins 900 élèves. En 2020, la 1re promotion des bacheliers a fait son entrée à l’Université.

Noubadoumbaye, est en formation de couture. Il est envoyé par l’ONG Handicap International. « Ce métier va répondre à nos besoins. Nous avons fait déjà 2 mois de formation et l’évolution est bonne. Nous avons appris le découpage des tissus, son assemblage et enfin la couture. Le rythme de la formation est bon. Nous avons un bon formateur », dit l’apprentis couturier.

Noubadoumbaye souhaite avoir un stage de perfectionnement à la fin de sa formation. Pour le formateur, M. Koyoumta Raymond, certains apprentis sont envoyés par des ONG comme Handicap International et UNHCR. D’autres sont venus à titre personnel. « Ce sont des apprentis qui n’avaient au premier jour aucune connaissance de la couture. Depuis qu’ils sont ici, 2 mois en tout, leur progrès me réjouit. J’ai confiance qu’en 6 mois comme prévus, ils auront maîtrisé beaucoup de choses », dit-il.

Penser aux jeunes

Selon le père Jiojo, la formation professionnelle des jeunes est à la raison d’être du Centre Don Bosco. L’encadrement des apprentis dure 9 mois. Trois promotions formées sont déjà sur le marché d’emploi. Les domaines de formation sont variés. Il y a la couture, l’informatique, le secrétariat bureautique, la cuisine, l’électronique, l’électricité bâtiment, le solaire, etc. « Nous pensons grand. Ce qui nous préoccupe ce sont les besoins des jeunes », dit-il.

Pour les responsables du CDB, la plupart des pays adoptent des politiques de retour à la terre, c’est-à-dire à l’agriculture. Le Centre estime qu’au Tchad, la terre ne manque pas. Mais il faudra innover, faire quelque chose de différent. Sortir de l’agriculture ordinaire. « Il faut faire de l’agrobusiness.  Travailler la terre, élever les animaux, transformer les produits pour donner de la valeur ajoutée et être à mesure de les commercialiser », dit le religieux. 

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse