dimanche 26 septembre 2021

Salubrité : la Police municipale se mobilise

Nov 22, 2020

Les agents de la Police municipale et de la protection civile ont donné un coup de balai aux différentes avenues de la ville de N’Djamena, capitale tchadienne. Une action citoyenne qui surprend. Reportage.

Une présence inhabituelle pour une action citoyenne. Alors qu’on les croyait seulement dans les marchés et lors des incendies, les éléments de la Police municipale et de la protection civile ont opté pour une action citoyenne ce 21 novembre. Munis des balais, des pelles et des brouettes, ils ont nettoyé la rue Alifa Zezerti dans le 3e arrondissement et d’autres avenues de la capitale. Action qui a surpris plusieurs citoyens du 3e arrondissement.

Selon le directeur de la Police municipale, Colonel Adamou Brahim Maina, son équipe a répondu à la sollicitation de la direction de l’assainissement de l’environnement et de la Santé de la Mairie de N’Djamena. « Nous sommes venus en renfort aux agents en charge de l’assainissement de la ville de N’Djamena », déclare-t-il. Intervenu de gré ou sur sollicitation, Colonel Adamou croit que le déploiement de son équipe pour l’assainissement des avenues ne doit pas être perçu comme un événement extraordinaire. « Ce n’est pas un fait du hasard. Ça fait partie de notre boulot et les textes qui nous régissent font mention de ce devoir », dit le patron de la Police municipale. Il rassure de la disponibilité de ses éléments à répondre promptement à toute autre invitation.  

Gadngar Roasnan Rodrigue est le directeur de l’assainissement de l’environnement et de la santé à la Mairie de N’Djamena. Il explique que l’activité qu’a entreprise son département ce samedi s’inscrit dans la suite logique de la journée de la salubrité instaurée depuis longtemps par la Mairie de la ville. La particularité, dit-il, est la mobilisation des agents de la protection civile et de la Police municipale. Pour lui, les fêtes de fin d’année approchent et N’Djamena doit faire peau neuve. D’autres activités seront menées à part le nettoyage des rues. « Il y aura l’embellissement de la ville. Déjà les jeux de lumière sont en train d’être installés sur les grands artères », dit Gadngar. 

Depuis un certain temps, les autorités municipales sont en guerre contre l’insalubrité. La journée de samedi est décrétée journée de salubrité dans les marchés et les quartiers. Mais cette journée ne semble pas être exécutée comme il se le doit. « Nous ne cesserons jamais de déplorer l’incivisme de la population. Voilà nous sommes en train de nettoyer, mais cela n’a pas suscité l’engouement de la population riveraine. Normalement elle doit se mobiliser pour nous accompagner », déplore le directeur de l’assainissement. La population, de son côté, pointe plutôt le manque de sensibilisation. « La Mairie devrait sensibiliser les associations des jeunes des quartiers. Elles, à leurs tours, vont sensibiliser les ménages. C’est ainsi qu’on se peut mobiliser », dit Youssouf Haroun, un jeune du quartier Blabine. 

Christian Allahdjim

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse