jeudi 29 juillet 2021

Sport : entretien avec Japhet N’Doram

Written by  Mar 29, 2011

De passage à N’djaména pour la supervision des matchs des SAO (Junior et Sénior) comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et la Coupe du Monde, L’ex footballeur international tchadien Japhet N’doram dans une interview accordée à Ialtchad Magazine, passe au peigne fin les problèmes qui minent le football au pays de TUMAÏ.

Ialtchad Presse : Bonjour Japhet N’doram. Vous n’êtes plus à présenter, cependant, dans quel cadre êtes-vous à N’djaména (Tchad) ?
Japhet N’Doram :
(RIRE). Je suis venu au Tchad par le biais de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) et le Ministère de tutelle, pour assister à des différents matchs  de l’équipe nationale que ce soit au niveau Sénior ou Junior, dans le but de prodiguer des conseils et surtout de connaitre réellement le niveau de notre football et apporter des parades dans le futur.

Ialtchad Presse : Quelles sont les causes qui expliquent l’élimination prématurée des Sao Junior et Sénior ?
Japhet N’Doram : On a beaucoup de carences techniques et tactiques, voire physiques dans la mesure où on n’a pas travaillé ces bases assez tôt dans le jeu. Quand on arrive à des niveaux internationaux avec un niveau de championnat aussi faible comme le notre, forcement on a du mal à rivaliser avec les autres.

Ialtchad Presse : Après cette élimination prématurée, quelles leçons tirer ?
Japhet N’Doram :
L’élimination, est du côté des Juniors. Nos Sao Séniors ont encore cinq (05) autres matchs à livrer. Nous avons une possibilité de nous qualifier pour la suite de la compétition. Cependant, il faut faire quasiment un exploit tout en comptant sur les faux pas de nos challengers pour espérer poursuivre l’aventure. Ce qui est tout à fait plausible en football, mais bon, on sait bien que dans notre groupe, on n’est pas forcement les favorites. Les trois premiers matchs que nous avons livrés nous serviront de leçons d’apprentissage pour corriger les lacunes pour les cinq autres matchs qui restent.

Ialtchad Presse : Comment faire pour rendre le football tchadien professionnel et plus compétitif ?
Japhet N’Doram :
Je pense qu’il y a plusieurs facteurs. Le premier c’est l’incohérence dans l’organisation que ce soit au niveau de la ligue, qu’au niveau de la fédération. Le deuxième problème est un constat technique et c’est assez important. Nous avons des jeunes joueurs pétris de talents mais qui n’ont plus de base parce qu’ils passent du quartier pour jouer directement en première division. Ils n’ont pas de base qui leur permet de faire des compétitions.

Ialtchad Presse : Le technicien que vous êtes, est-il sceptique?
Japhet N’Doram : Je suis plutôt optimiste. Il y a de la volonté manifeste et perceptible du côté de nos dirigeants. Maintenant, il faut savoir se concerter pour relever le niveau de notre football. Je pense que l’objectif principal serait de revenir à la base, prendre les jeunes et pouvoir les former, leur donner les bases qui leur permettra d’être compétitifs.

Ialtchad Presse : Qu’est-ce que vous faites de concret pour la promotion du sport tchadien notamment le football ?
Japhet N’Doram :
Concrètement, je ne peux me targuer de quoique ce soit si ce n’est les couleurs de mon pays que j’ai défendu et que je continu de défendre bien que j’ai reçu plusieurs propositions juteuses ailleurs. Je reste toujours en contact permanent avec le football tchadien. Je suis impliqué et je suis entrain de voir dans quelle mesure essayer de relever notre football qui est en perdition depuis quelques années. A partir de ce moment là, ensembles avec les pouvoirs publics et les instances en place, on verra dans quelle mesure mettre un système en place pour nous permettre d’aller de l’avant.

Ialtchad Presse : Et si on vous confie les rênes de l’équipe nationale ?
Japhet N’Doram :
Aujourd’hui, je dirais non parce qu’il y a en place un entraineur qui essaye de faire de son mieux avec les moyens de bords. N’doram ne fera pas de miracles dans l’immédiat. Cependant je m’inscris dans l’avenir  si on venait à me confier les rênes de l’équipe nationale. C’est une grande responsabilité que j’assumerai avec fierté en tant que fils du pays.

Ialtchad Presse : Quel message donnerez-vous aux jeunes qui veulent emboiter vos pas ?
Japhet N’Doram :
Le message que je peux leur transmettre, c’est de toujours bosser dur et ne jamais courber l’échine et se résigner. Seul le travail libère l’homme. Il faut des motivations réelles pour permettre à nos jeunes de ne pas baisser les bras. Cela nécessite d’énormes sacrifices sur tous les plans. La jeunesse tchadienne est courageuse et j’ai confiance en elle pour porter haut les couleurs de notre patrie un jour. Cependant, j’insiste qu’ils soient avant tout passionné du football.

Ialtchad Presse : votre dernier mot….
Japhet N’Doram :
Je trouve que vous faites un travail formidable pour un jeune Magazine que le votre. Je vous exhorte d’aller de l’avant et de promouvoir d’avantage le sport, la culture de notre terroir tout en contribuant à l’instauration définitive de la paix dans notre pays. Quand il y a la paix, le développement s’ensuivra.

Interview réalisée par Hamid Kodi & Dingamnaïel Kaldé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse