dimanche 26 septembre 2021

Plus de 38 milliards FCFA additionnels pour les réfugiés

Oct 09, 2020

Le ministre de l’Économie, de la Planification du Développement et de la Coopération internationale, Issa Doubragne, et le représentant résident de la Banque Mondiale (BM) au Tchad, Raşit Pertev, ont signé, ce jeudi 08 octobre, un accord de financement additionnel. Une convention relative au Projet d’Appui aux Réfugiés et Communautés d’Accueil (PARCA).

Cet accord de financement additionnel vise à renforcer la prise en charge des réfugiés et des communautés d'accueil. C'est à travers l’amélioration de leur accès aux services sociaux de base et aux moyens de subsistance. Il permettra également de réduire la pauvreté et de redistribuer équitablement les bénéfices de la croissance économique via de transferts monétaires inconditionnels. L'autre objectif est d’assurer un développement humain harmonieux et plus productif.

« Le Gouvernement du Tchad bénéficie depuis 2019 d’un don de 60 millions de dollars américains pour la mise en œuvre du PARCA dans trois provinces à savoir : le Ouaddaï, le Logone Oriental et le Lac. C'est avec une couverture estimée à 45.000 bénéficiaires directs de transferts monétaires et subventions productives », fait savoir le ministre Issa Doubragne. Il précise que ce financement additionnel de 75 millions de dollars américains, soit plus de 38 milliards FCFA, va permettre d’étendre les zones de couvertures à quatre provinces supplémentaires. Il s'agit du Mandoul, du Moyen-Chari, de l’Ennedi-Est et du Wadi-Fira. La convention permettre de toucher environ 495.000 bénéficiaires supplémentaires.

Le représentant résident de la Banque mondiale au Tchad, M. Raşit Pertev relève que le PARCA est aligné sur la stratégie institutionnelle du Groupe de la BM sur les conflits de fragilité et la violence (FCV). Cette stratégie donne la priorité à la pleine inclusion des populations les plus vulnérables, y compris les réfugiés et les communautés hôtes. C'est notamment le cas lorsque les impacts des conflits se propagent à travers les frontières du pays. M. Raşit Pertev réitère l’engagement de son institution qui reste déterminée à continuer de soutenir le programme de réduction de la pauvreté au Tchad en cette période difficile de Covud-19 et du changement climatique.

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse