dimanche 26 septembre 2021

Réchauffement climatique : le Tchad se dote d’un outil de mesurage

Oct 09, 2020

Le ministère de l’Environnement et de la Pêche a lancé ce jeudi le projet de renforcement des capacités pour le développement du système national de mesurage, de rapportage et de vérification. Cela, après un atelier de présentation fait par visioconférence.

Selon les termes de référence, l’initiative de ce projet se justifie par la ratification de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques par le Tchad en 1993. Toujours d’après le document, la dernière communication du Tchad sur le changement climatique date de 2012. D’où la nécessité de réactualiser les données avec le lancement de ce projet sur le développement du système national de mesurage, de rapportage et de vérification (MRV).

Dans sa note de présentation, le directeur de l’éducation environnementale, M. Mahamat Abdoulaye a indiqué que ce projet s’inscrit dans le registre de la lutte contre le réchauffement climatique. Il s’agit d’un système qui combine un ensemble de processus et de procédures permettant la collecte, l’analyse et le rapportage des données réelles, leur évaluation et détermination dans le but de déterminer quand et comment un pays remplit ses obligations. Le projet vise, de manière globale, à développer le système national de mesurage, de rapportage et de vérification du Tchad et à mettre en place un système de suivi de la contribution déterminée au niveau national (CDN).

Pour le ministère de l’Environnement et de la Pêche, c’est un défi relevé avec ce projet. Car, reconnaît le représentant du ministre de l’Environnement, il y a peu le Tchad ne pouvait quantifier de manière fiable les émissions de Gaz à effet de serre.  « Avec ce nouveau projet, la solution est trouvée et un grand défi est en train d’être relevé en matière d’expertise des inventaires de gaz à effet de serre », s’est-il réjoui.

Ce séminaire vise aussi à rassurer les partenaires de la disponibilité du Tchad à respecter les clauses du Protocole d’accord. L’Initiative pour la transparence de l’Action climatique (ICAT) est financée à hauteur de 170 000 dollars américains. Durée du projet : 12 mois pour la phase pilote. Un atelier final y sera consacré à sa validation.

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse