jeudi 29 juillet 2021

Esprit de créativité, vision à long terme

Written by  Nov 01, 2004

Nous sommes au XXI ème siècle il est vrai mais, cherchons-nous à voir si nous évoluons avec notre époque ? Qui dit évolution ne prend pas seulement en compte le côté matériel mais l'évolution tant matérielle que spirituelle. Ce n'est pas notre pays qui est pauvre (pour ainsi ne pas dire miséreux) mais c'est notre esprit qui l'est.

Cherchons à évoluer pas dans le sens d'imiter les autres dans leur mode de vie mais en sachant ce qu'on fait et ses avantages futurs. Évoluer ce n'est pas seulement réussir à embellir sa vie par tous les moyens mais, savoir exploiter les opportunités dans l'intérêt général avec une vue sur le long terme. Pour cela, il faut être créatif avec des principes s'appliquant à notre vie.

La créativité est cette indispensable faculté qui permet de relever tous les défis que la vie nous propose. Chacun de nous la possède mais peu savent l'exploiter et la développer. De plus soyons conscients que toute entreprise humaine est ouverte au risque, donc, on doit plutôt percevoir tout problème comme une opportunité déguisée et ne pas s'attacher à un seul point de vue.

Comment peut-on concevoir que de nos jours, la jeunesse (dite pierre de lance de la nation) ne puisse rien innover ou s'en soucier en général ? On a toujours affirmé que ce sont les jeunes qui sont l'espoir de demain et personne ne détient un pouvoir de décision sur le devenir de la jeunesse si ce n'est elle-même ?

Hier, nos parents étaient la jeunesse et n'ont pu sortir le Tchad de son gouffre, si aujourd'hui nous restons tranquilles sans nous réveiller on sera conscients quand on aura atteint la vieillesse, demain, ce sera le tour de nos enfants d'être la jeunesse» et nous relayant ainsi par corollaire l'espoir de changement par les jeunes, de génération en génération. Cette phase ne doit pas être perçu comme une simple transition mais une période de concrétisation et de bataille tous azimuts. N'est-il pas dit qu'il faut battre le fer quand il est chaud.

Dans notre capitale, il est courant de trouver des groupes de jeunes (par manque d'occupation tout au long des avenues ou dans des quartiers, attroupés devant des maisons, s'adonnant à des activités non lucratives telles les causeries et observations des passant & suivi de critiques ou commentaires, du matin au soir. Pas le temps de suer pour avoir un gain, mais prêt à s'accaparer de ce qui leur est tendu gratuitement. Les jeunes doivent être responsables dans leurs âmes et consciences. Quand on ne veut pas souffrir, (persévérer ou surmonter des obstacles), on ne peut pas non plus prétendre être fier de sa personnalité et s'attendre au respect mérité dans la peau de notre personnalité, pas respect à l'égard de cette personne qu'on est. La manne, il est vrai est divine mais ne dit-on pas aide toi et le ciel t'aidera.
De toute façon, il n'est pas besoin de le nier, ces jeunes réagissent ainsi car ils n'ont pas une vision sur le long terme en tête. Vivre au jour le jour épargne des tracasseries dans le présent mais bonjour les regrets une fois dépassé le stade de la jeunesse. Essayez par vous-même l'expérience entre la façon de dépenser l'argent dont vous avez travaillé dur pour acquérir et, celui qui vous est offert ou avez acquis facilement.

La projection sur le long terme est négligée sur presque toute l'étendue du pays puisque les fonctionnaires ne pratiquent pas ce qu'on appelle épargne par manque de moyens Pour le moment évitons de rattacher ce sujet au notre.

Il n'est pas honteux de suer pour gagner son pain mais ces jeunes (certains diplômés) se gonflent d'orgueil au point de ne pas accepter ce qu'ils appellent sous métier. C'est l'expérience qu'on a qui peut nous aider à faire plus et chaque situation en a qui peut nous être d'une grande utilité.
Souvent, c'est en étant dans un circuit qu'on peut exploiter les opportunités de faire ce qu'on souhaite. De plus, entre la mendicité déguisée qu'ils pratiquent et le petit gain, le second est digne d'une personne valide même si elle est hautaine.

Sans l'esprit, la richesse matérielle n'est rien car si on n'est pas intelligent, même si on hérite de quelque chose, on peut se retrouver après quelque temps, près du point de départ par contre, avec un peu de créativité, on peut le fructifier. Il est vrai que nos dons et potentialités divergent mais malgré cela, chacun peut y trouver son compte s'il cherche à faire un effort.

Entre se réveiller et courir pour rattraper les autres et somnoler en trébuchant, la jeunesse doit choisir en sachant ce qu'elle est sensée en récolter.

Wahilo Diguera

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse