mercredi 16 juin 2021

Interview de Cidson Obama

Written by  Aoû 15, 2010

Artiste chanteur et batteur, Cidson Obama de son vrai nom N. Marouf Placide est un artiste en vue dans la capitale tchadienne, N’Djamena. Il est surnommé “Le seigneur de la ville”. Il a dit-on un talent fou. Entrevue.

Ialtchad Presse : Qui est Cidson Obama ?
Cidson Obama : Je suis artiste chanteur. C’est comme ça que je me définis. Simple. Direct.

Ialtchad Presse : De Placide à Obama. C’est une nouvelle inspiration ou un changement de cap ?
Cidson Obama :
Ce n’est pas un changement de cap. C’est un clin d’œil. J’ai trouvé que le parcours de cet homme ressemble à mon parcours musical. Comme pour Barack Obama, personne n’attendait un Cidson Obama virevoltant sur la scène comme dans le studio. Même les musiciens avec lesquels j’ai joué étaient surpris. Ça m’amène à réfléchir sur cette victoire inattendue du Président des USA. Depuis lors, j’ai décidé de me surnommé Cidson Obama.

Ialtchad Presse : Comment a commencé votre carrière ?
Cidson Obama : J’ai commencé par le choral à mon église. Ensuite comme batteur. J’étais très appliqué dans mon travail. En 1999 j’ai intégré mon 1er groupe, Gombo Salsa, avec Luzolo Petit. C’est un musicien angolais. En 2011 j’ai fait partie du groupe Soubyanna Music comme batteur, chanteur et animateur. Puis j’ai quitté Soubyanna pour fonder le groupe Wakil. En 2005 j’ai décidé de faire cavalier seul. J’ai créé mon groupe Sahel Academy.

Ialtchad Presse : Dans quelles conditions est né votre nouvel album ?
Cidson Obama : Mon album Total Control est né difficilement. Je l’ai trimballé dans ma valise pendant longtemps avant qu’il ne vive aujourd’hui. Il est né grâce à une grande dame de Cœur Isabelle Tamar qui a bien voulu financer sa production. C’est un album qui fait la promotion de la paix. Il rend hommage à nos aînés. Il parle de la prostitution, de l’amour du prochain, des orphelins abandonnés et des déceptions amoureuses.

Ialtchad Presse : C’est un album, disent certains, qui manque d’originalité. Pourquoi ?
Cidson Obama :
Il ne suffit pas d’affirmer des choses. Que ceux qui le disent cela s’expliquent. C’est plus honnête. Je sais une chose, nous avons plus de 300 rythmes au pays. J’ai utilisé certains tels que le Saï, le kidi gourane, le bazaka etc. Dire qu’il n’y a pas un genre musical tchadien est la preuve d’une fermeture d’esprit et de méconnaissance.

Ialtchad Presse : Que répondez-vous à ceux qui dissent que vous ne faites pas de la musique tchadienne ?
Cidson Obama :
Ce n’est pas l’avis de ceux qui savent définir la musique. Pour ceux qui ne savent pas, la musique est et restera universelle. Aujourd’hui Akon fait la fierté de tous les Sénégalais. Fait-il du Mbalax ? Non. Le rappeur Yousoufa fils du grand chanteur congolais Rochereau fait la fierté du Congo. Fait-il du dombolo ou de la rumba ? Non. L’important c’est le message véhiculé. Comprendre ce que je dis dans mes chansons. Et ce que je suis en mesure de faire sur scène comme font les artistes internationaux qui sont dans le même genre musical.

Ialtchad Presse : Que pensez-vous de l’indifférence des autorités sur la Culture et les Arts ?
Cidson Obama : La jeunesse n’est pas considérée. La raison est simple. Ceux qui nous gouverne envoient leurs enfants étudiés en occident et se foutent du reste. Il faudra qu’ils se ressaisissent pour enfin investir dans la jeunesse. Que celle-ci puissant représenter valablement le pays. Pour l’instant, il faut des miracles pour avoir des nouveaux Japhet N’Doram, Kaltouma Nadjina, Clement Masdongar, Mahamat Saleh Haroun, etc.

Ialtchad Presse : Quels sont vos projets ?
Cidson Obama : J’ai deux albums en route. Un maxi single dédié au Sao du Tchad et une tournée internationale. Aussi je ferais bientôt une promo de quelques artistes à produire.

Ialtchad Presse : Votre coup de cœur ou votre coup de gueule ?
Cidson Obama : Qu’on arrête de prendre les tchadiens pour des animaux. Donc ne pas prendre des décisions sans l’avis du peuple. Sans le peuple, les dirigeants sont rien. Jeunesse tchadienne prend ton destin en main. Arme-toi de courage parce que le Tchad compte sur toi.

Ialtchad Presse : Ialtchad Presse ?
Cidson Obama : C’est une belle initiative. J’admire toujours ceux qui ne manquent pas d’initiative pour faire rayonner le pays. Puisse Dieu vous prêter longue vie. Qu’Il vous aide.

Fatimé Mahamat

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse