mercredi 16 juin 2021

Musique : Entretien avec Audrey Lynda Shey

Written by  Avr 21, 2010

Ialtchad Presse : Belle, rieuse avec un style particulier, comment peut-on mieux vous présenter aux lecteurs de Ialtchad Presse ?
Audrey Lynda Shey :
Battante chanteuse, optimiste, toujours à l’écoute des autres. Ambassadrice itinérante de «Sos village d’enfant ». Voilà un peu une idée de moi.

Ialtchad Presse : À quand remonte votre révélation pour la musique ?
Audrey Lynda Shey :
J’ai eu la chance d’être née dans une famille des artistes. A neuf ans je participais déjà à la chorale pépinière de la paroisse du Sacré-Cœur.

Ialtchad Presse : Être artiste pour une femme au Tchad n’est pas donné, l’avouez-vous ?
Audrey Lynda Shey :
Oui, je suis la première fille à sortir un album de la musique contemporaine et j’avoue que c’était du pain sur la planche. Avec ma tête rasée derrière l’album et dans mes premiers clips, c’était du jamais vu. Pour certains c’était la prostitution incarnée. Je recevais de menaces de tous genres. Mais avec le temps et grâce à ma persévérante communication, la compréhension a fait jour. Les thèmes que j’aborde dans mes chansons y sont pour beaucoup de choses. Aujourd’hui j’ai que des fans et j’en suis fière.

Ialtchad Presse : Définissez-nous votre musique ?
Audrey Lynda Shey :
Je ne veux pas trop donner de l’étiquette à ce que je fais. On y trouve du tout (rap, soul, ragga, reggae, techno, etc.).  C’est  en quelque sorte de la World musique. Je fais du moderne avec toujours en toile de fond le traditionnel pour que ceux qui m’écoutent s’y retrouvent.

Ialtchad Presse : Vos réalisations à ce jour ?
Audrey Lynda Shey :
Un premier album auto production “Et les gosses ?” qui est un plaidoyer  pour les enfants de la rue sortie en Août 2005. Ce qui m’a permis d’être Ambassadrice de « SOS village d’enfants ». En 2007, ma tournée nationale et mon concert à Paris ont été un grand succès.

Ialtchad Presse : Des projets, Audrey?
Audrey Lynda Shey :
Oui, sortir mon deuxième Album puis faire une tournée internationale. Je cherche à créer un centre d’accueil et de formation pour les enfants de la rue. Aussi, j’ai deux documentaires audiovisuels à réaliser. L’un porte sur le paludisme chez la couche la plus vulnérable de la société, les femmes enceintes et les enfants. La seconde porte sur les mineurs infectés par le VIH. 

Ialtchad Presse : Vivez-vous de votre art ?
Audrey Lynda Shey :
C’est vrai que dans ce pays on ne vit vraiment pas de son art, mais moi j’en profite, je l’avoue. Surtout il faut savoir attacher plusieurs cordes et au cas où elles se rompent, il en restera au moins une qui vous mènera au bout. Je suis aussi hôtesse de l’air.

Ialtchad Presse : Un message pour vos fans ?
Audrey Lynda Shey :
Rêvez, rêvez et encore rêvez. Soyez optimistes, croyez en vos rêves. Ne  perdez jamais l’espoir, et aussi un sourire à chaque fois qu’il le faut pour garder bonne mine.

Yasmine Kaman

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

Votre Publicité sur Ialtchad Presse