lundi 8 août 2022

Parlons de la maladie du Diabète

Aoû 01, 2022

Dans le cadre de notre chronique santé, la rédaction d’Ialtchad discute avec un spécialiste de santé sur quelques maladies Transmissibles et non Transmissible qui gangrènent notre société. Dr Daboulaye Allahsayim D, Endocrinologue-Diabétologue-Nutrition en fonction à l’Hôpital Générale de Référence Nationale (HGRN) nous parle de la maladie du Diabète. Chronique.

D’après Dr Daboulaye Allahsiyam D, la maladie du Diabète se définit comme étant une augmentation de  taux de sucre dans le sang alors que la glycémie normal c’est entre 0,70 et 1, 26, précise-t-il. Pour lui, dire qu’une personne est diabétique il faut que le tôt de sucre soit supérieur a 1,26. Le Diabétologue explique que les signes de la manifestation de la maladie sont entre autres l’envie d’uriné à chaque temps (plus de 3 a 4 fois) la nuit accompagné d’une soif intense, les amaigrissements et les fatigues. Pour lui ces signes amènes à faire des examens de la glycémie pour comprendre. Il poursuit que lorsque ces examens sont faites le plus souvent le taux de glycémie est supérieur a 1,26. Ainsi ceci, pousse à dire que le patient est Diabétique et le mettre sous les traitements adéquats souligne-t-il. Pour Dr Daboulaye Allahsiyam D, les  causes de Diabète sont multiples mais avant de parler de cause, il faut d’abord parler des types de Diabètes, dit-il. Selon lui il y a les Diabètes de Type 1 et de Type 2.

Le Type 1 : Dr Daboulaye Allahsiyam D, explique qu’il se manifeste le plus souvent chez les enfants parce qu’il y a une cause auto humine, c’est-à-dire leurs propres anticorps détruit le pancréas qui empêche la sécrétion normal de l’Insuline c’est une maladie auto-humine, affirme-t-il.

Le Type 2 : c’est plus les facteurs génétiques, hérédité plus les facteurs  environnementaux qui est l’alimentation souligne-t-il. Pour lui l’alimentation doit être saine et il faut aussi éviter les stresses car ce sont les facteurs génétiques. Il précise que tous ces aspects participent à la survivance de la Diabète, surtout le type 2 chez les patients. 

Diabète secondaire : Il est du à certaine maladie et certaines prises de médicaments comme les Corticoïde. Selon ses explications certains prennent tellement des comprimés comme le Dexamatozone qui sont aussi souvent prescrit. La prise de ces comprimés à long terme peut entrainer la maladie du Diabète secondaire. Les femmes qui deviennent accros aux produits corticoïde entraine aussi la Diabète secondaire. Les femmes enceintes aussi ne sont pas du reste d’après, Dr Daboulaye Allahsayim D, le Diabète gestationnelle qui sont le plus souvent développé au cours de la grossesse, dit-il. Des femmes qui, une fois enceinte ont un taux de glycémie supérieur à 0, 92 sont à suivre par un médecin. Celle qui a des antécédents d’accouchement où le poids de l’enfant est de 5 kilos est exposée parce que probablement un diabète gestationnelle peut survenir. Il poursuit qu’une femme enceinte qui fait de diabète géostationnaires plusieurs fois finira par faire la Diabète du Type 2. Toutes femme où à l’accouchement l’enfant pèse plus de 4 kilos avec de glycémie première trimestre qui est 0,92 il faut que cette dernière consulte un diabétologue pour sa prise en charge conseille-t-il.

Pour un patient diabétique qui a un taux de glycémie très élevé, il est exposé à faire un AVC. C’est aussi la première cause de Siccité, d’insuffisance cardiaque, d’insuffisance rénale et les plaies diabétiques (des plaies qui ne se guérissent pas). Et qui finisse toujours par être amputés sont les quelques multiples causes. Donc, il est bien d’équilibrer son alimentation pour éviter le pire.

Traitements, préventions

D’après le Dr Daboulaye Allahsayim D, les premiers traitements sont les régimes hygiéno-diététique. Il consiste à choisir des aliments avant de manger et à faire des activités physiques tels que la marche. Ne pas trop manger du sucre, du gras et que le sel soit légèrement utilisé dans la nourriture. En dehors de ce traitement Hygiéno-diététiques, il y a des médicaments par voie orale qui sont souvent utilisés dans le traitement de diabète de Type 2 qui sont les plus fréquents au Tchad, souligne-t-il. Si les médicaments par voie orale n’arrangent pas le patient d’après Dr Daboulaye Allahsayim D, ils sont obligés d’aller vers l’hynsuline qui lui permet d’équilibrer sa glycémie pour éviter les complications aux patients.

Concernant le Diabète gestationnelle les conséquences sont multiples d’après le Médecin qui sont parfois les malformations, l’hémorragie chez la femme, l’hypertension, préclamtie, explique-t-il. Pour éviter il faut un traitement tôt et le pire sera éviter et l’enfant naitras avec un poids normal.

Cas du Tchad

Au Tchad tout comme dans le monde entier le type de Diabète qui fait rage d’après Dr Daboulaye Allahsayim D, c’est le Diabète de Type 2. Pour lui lors des consultations ils sont fréquemment enregistré mais il n’oublie pas aussi le cas du Diabète de Type 1 souligne. Ils sont plus détectés chez les enfants les Diabètes de Type 1 qui sont mal traité et le plus souvent lorsqu’ils sont amenés à l’hôpital c’est à un stade avancé. D’après lui lorsque quand les enfants font de malaise le reflexe des parents c’est directement le paludisme et ils traitent le ca. Alors que lors des bilant nous enregistrons plus de 50 jeunes enfants par semaines. Et ce qui choque le plus souvent directement ces enfants passe a la réanimation par ce que la maladie n’a pas été détecté tôt.

Les respects de conseils du médecin traitant par le patient sont une des meilleures préventions. Même si un diabétique est traité doit venir tous les 3 mois consulté le médecin pour le contrôle. Nous conseillons aux patients de faire une fois par mois le texte de glycémie pour éviter le pire.

Djénom Josiane

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays