lundi 8 août 2022

Lutte contre coronavirus : lancement de la campagne de vaccination

Juil 14, 2022

Le ministère de la Santé publique et de la Solidarité nationale procède au lancement officiel de la campagne nationale de la vaccination contre la Covid-19. Le lancement officiel a lieu à Mongo, la capitale de la province du Guera, dans le centre du pays. A N’Djamena, plusieurs hôpitaux et centres de santé sont désignés pour la vaccination contre la pandémie. Mais la campagne démarre timidement. Reportage. 

Pour lutter efficacement contre la Covid-19, le gouvernement par le biais du ministère de la Santé publique et de la Solidarité nationale a mis l’accent sur la campagne de vaccination volontaire de toute la population. C’est dans cette optique que le ministère a organisé plusieurs fois des campagnes de vaccination dans plusieurs provinces du pays.

Pour éviter la propagation de la contamination, une nouvelle campagne d’une semaine, du 14 au 21 juillet vient être lancée officiellement ce matin à Mongo, dans la province du Guéra. Cette campagne de vaccination va durer une semaine dans tout le pays. Selon les autorités sanitaires, la nouvelle campagne concerne plus les provinces du Guéra, dans le centre, Batha, Ouaddaï, Wadi Fira, Barh Elgazel, le Lac, le Borkou, l’Ennedi-Est et Ouest, le Tibesti et N’Djamena.

Pour ce qui concerne la province de N’Djamena, la campagne démarre timidement. Plusieurs hôpitaux et centres de santé sont désignés pour cette campagne.

La rédaction Ialtchad presse a visité quelques hôpitaux et centres de santé pour constater l’évolution de la vaccination.

Au centre hospitalier universitaire Mère et Enfant (CHUME), qui a commencé la vaccination contre la pandémie de la Covid-19 depuis plus d’un an, la campagne démarre mollement. Dans la salle de vaccination, les 3 infirmières chargées de vacciner, attendent avec patience les éventuels candidats à la vaccination. Une glacière bleue contenant les vaccins est posée devant elles. Les infirmières expliquent que depuis le matin, elles n’ont vacciné que 5 personnes, dont 2 femmes et 3 garçons. Dans ce CHUME, il y a deux variétés de vaccins : l’anglais Johnson and Johnson et l’américain Fizher.

Pour le responsable de l’unité de vaccination contre la Covid-19 au CHUME, Dr Yaya Saka Aziber, depuis le lancement de la campagne de vaccination en juin  2021, 7360 personnes sont vaccinées, tous vaccins confondus, c’est-à-dire sinopharm, Fizheir et Johnson and Johnson.  Selon Dr Aziber, les statistiques montrent que c’est beaucoup plus les hommes qui sont vaccinés à l’hôpital Mère et Enfants que les femmes.

Au sujet de la campagne de la vaccination, il précise qu’au départ, le CHUME enregistre beaucoup de candidats pour la vaccination et surtout un nombre important pendant le pèlerinage à la Mecque comme le certificat est obligatoire pour les pèlerins. Le responsable de l’unité de vaccination affirme que pendant cette période, 1025 personnes sont vaccinées. Il constate malheureusement que la situation est en baisse depuis la fin du pèlerinage. Il explique que l’unité n’enregistre qu’une dizaine de vaccinés par jour. Dr Yaya Saka Aziber exhorte les populations qui ne sont pas encore vaccinées à se faire vacciner pour se protéger contre la pandémie de coronavirus.

À propos de certaines mesures barrières qui sont levées, le responsable de l’unité de vaccination contre la covid19 du CHUME, se demande pourquoi les autorités sanitaires du pays ont-elles fait sauter certains verrous ? Pour c’est encore trop tôt de lever les mesures barrières. Surtout, d’après lui, avec l’ouverture au monde et ses déplacements dans certains pays occidentaux. Ces recommencent avec des nouvelles vagues de la covid19.

Jules Doukoundjé    

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays