lundi 8 août 2022

La COPRAT dénonce les détournements des deniers publics

Juil 07, 2022

Une nouvelle coalition composée d’une dizaine de partis politiques d’opposition dénommée Coalition de l’opposition politique pour le redressement et l’alternance au Tchad (COPRAT) condamne les détournements à ciel ouvert des deniers publics et exige au gouvernement la traduction sans délai des présumés coupables devant les juridictions compétentes afin qu’ils soient jugés. Les représentants de cette coalition qui rencontraient la presse ce jeudi à N’Djamena se sont aussi exprimés sur la transition en cours et le pré dialogue avec les politico-militaires à Doha au Qatar. Reportage.

L’affaire de détournement de deniers publics ces derniers jours n’a pas cessé de faire couler de l’ancre. Une coalition d’une dizaine de partis politiques d’opposition dit ne pas pouvoir fermer les yeux sur une affaire aussi scandaleuse de détournements de deniers publics. Elle a rencontré la presse ce matin pour dénoncer cette pratique dangereuse pour l’économie du pays.

Pour le président de cette coalition et président national du parti PPRDT, Bergue Tieguy Fidèle, la coalition n’a pas cessé de sonner l’alarme sur la situation sociale que traverse le pays. Selon lui, c’est au moment de redressement quasi difficile du pays que certains compatriotes foulent aux pieds les lois de la République et procèdent à des détournements de l’argent public. Il souligne que la coalition qu’il préside ne peut rester sans réagir et condamne cette délinquance financière. Elle exige que le gouvernement traduise sans délai les présumés coupables de ces actes devant les juridictions compétentes pour qu’ils répondent.

Le Président Bergue Tieguy Fidèle critique aussi le comportement de certains hommes politiques qui ne permet pas de conduire une transition dans la paix voulue par tous les tchadiens. « Nous observons depuis quelques jours un comportement anti démocratique dans les médias et sur la toile, quelques hommes de la classe politique et de la société civile cherchant vaille que vaille à ce que ce pays se dirige vers un bain de sang », dénonce-t-il.  Il ajoute que ces agitateurs professionnels habitués des faits doivent comprendre que les Tchadiens sont fatigués des guerres et veulent la paix.

Au sujet d’une éventuelle démission du président du Conseil militaire de la transition (PCMT) et de son Premier ministre, la COPRAT précise que cette idée n’est pas une solution au problème tchadien. Selon la coalition, l’urgence actuelle reste le dialogue national inclusif (DNI). Et c’est seulement à cette occasion que les Tchadiens pourront se prononcer sur la destinée de leur pays. « L’heure n’est pas aux agitations stériles, mais plus tôt aux actions de conscientisation du peuple et à l’appel à la paix ».

Concernant le pré dialogue avec les politico-militaires à Doha au Qatar, le préside de la PCOPRAT dit suivre avec beaucoup d’intérêt le déroulement du pré dialogue. Le président de la coalition Bergue Tieguy Fidèle exhorte les deux parties à privilégier l’intérêt du peuple afin de faciliter le futur DNI. Ce dernier a aussi critiqué le pré dialogue qui piétine, notant que les décisions sur la vie des Tchadiens doivent se prendre au Tchad et non à l’étranger.

La Coalition appelle les autorités de la transition à prôner la justice et l’équité entre les Tchadiens pour éviter les frustrations, source du mal vivre.

Jules Doukoundjé
Mariam Mahamat Abakar

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays