lundi 8 août 2022

Veille de Tabaski : les prix des ingrédients fluctuent

Juil 07, 2022

Plus que 24h et c’est la fête de Tabaski ou la Eïd Adha, fête du sacrifice. L’équipe de Ialtchad a fait un constat sur les prix des produits alimentaires dans quelques marchés de la capitale en s’entretenant avec les ménages, vendeurs et vendeuses sur les prix de quelques ingrédients et articles. Reportage.

Il est 11h. Nous sommes au marché de Dembé plus précisément côté antenne dans le 7e arrondissement de la capitale. Il n’y a pas trop d’engouement comme pour les préparatifs de la fête comparativement aux années passées. Contrairement aux préparatifs de fête des années précédentes, cette année les ménages rapportent qu’il n’y a pas assez d’inflation des prix. Ils soulignent qu’il n’y a pas d’argent non plus. Les vendeurs et vendeuses sur place se lamentent qu’il est difficile pour eux de pouvoir liquider leurs marchandises. Alors que, c’est en cette période de fête qu’elles épuisent toutes leurs marchandises et se font ainsi facilement des bénéfices, disent-ils.

Au marché de Dembé, 1litre et demi d’huile d’arachide fait à la main se vend à 2750F comme par le passé, celle industrialisée se vend aussi en détail de 1litre et demi à 2500F tandis que l’huile d’arachide « andourhia » se vend à 1500F le litre. Un « Coro » de farine de blé se vend à 2850F alors que dans un passé récent il était vendu à 2500F voir 2400F et le demi « coro » à 1750F et le plus petit à 750F le prix. L’oignon prisé d’Abéché, le Coro se vend à 1500F comme par le passé et se vend aussi en tas de 1000F, 500F, 250F jusqu’à 100F. L’oignon de Binder (oignon blanc) le Coro se vend à 1000F et en tas de 500F, 250F, 200F et 100F. Pour le « coro » d’ail le prix a grimpé, alors que dans un passé récent le Coro il se vendait à 5000F, le demi « coro » à 3500F et le plus petit à 2250F le prix. A l’heure où nous mettons sous presse ces écrits le prix de l’ail a grimpé pour atteindre 6000F le « coro », 4500F le demi coro appelé communément (nouss Coro) et le moyen (roubou) à 3000F.

Rencontré à ce sujet Mariam, vendeuse de cake appelé communément (Moutabak) affirme que compte tenu du prix élevé de l’huile, elle est obligée de vendre ces cakes 3 paires à 500F. Alors qu’avant la fête, elle vendait 4 à 5 paires à 500F. Le coro de datte se vend a 2750F et la bonne qualité de date se vend a 3000F, les sachets de bondons varient les uns aux autres, c’est-à-dire à partir de 250F, 500F, 1000F, ainsi de suite. Les ingrédients de cuisine comme les condiments se vendent en tas de 50F, 100F, 150F et plus.

Au grand marché les condiments se vendent en tas comme dans les autres marchés et les prix varient d’une vendeuse à une autre. Une tasse de pomme de terre se vend à 3 500f et aussi en tas de 1000F, 500F, 250F, etc. Les sceaux de cakes préparés se vendent à 2500F, 3000F, 5000F, et 1000F.  Fatimé Abbass vendeuse de cake explique que « la fête de Tabaski de cette année n’est pas très festive comme avant. La fête c’est pour samedi, mais chez moi je n’ai encore rien reçu comme ration pour me procurer les ingrédients alimentaires et autres articles pour mes enfants. Pis encore, mon mari ne nous a pas encore acheté le mouton. Depuis le matin j’ai seulement 10 sceaux de mes cakes à vendre, mais personne n’a encore acheté. Ce qui laisse comprendre que la fête de cette année ne serait pas très festive par ce qu’il n’y a pas d’argent » explique-t-elle.

Djénom Josiane  

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays