lundi 8 août 2022

Les jeunes du Mont-Illi discutent du développement de leur département

Juil 02, 2022

Les jeunes et cadres du département du Mont-Illi, province du Moyo-Kebbi Est se sont réuni ce samedi à N’Djamena pour réfléchir sur la problématique du développement de leur localité. Cette rencontre a pour thème : « l’unité et le progrès socioéconomique du Mont-Illi ». Ils ont aussi formulé plusieurs demandes aux autorités de la transition. Reportage.

L’intérêt commun, le Mont-Illi, c’est par ce mot que les jeunes et cadres du département du Mont-Illi ont débattu ce samedi à N’Djamena des maux qui freinent le développement socioéconomique de leur localité. Pendant plus de 3 heures, ces jeunes ont égrainé un long chapelet de problèmes qui empêchent ce département de prospérer comme les autres. Ils évoquent les problèmes de l’enclavement de la localité, l’eau potable, et les centres de santé qui manquent cruellement, disent-ils.

Pour Dr Ramatou Mahamat Houtouin, ancienne ministre et conseillère du PCMT, le défi de développement que rencontrent les jeunes du Mont-Illi, est le défi que tous les jeunes du Tchad rencontrent. Selon elle, la question d’accès à l’emploi, les difficultés d’entreprendre. Dr Ramatou dit que malgré les efforts fournis par le gouvernement, les défis restent. Elle ajoute que cette rencontre de jeunes et cadres a un sens capital, car elle permet de réfléchir sur ces questions afin que leurs voies soient entendues et considérées sur l’échiquier national. « Je dirais une rencontre de plaidoyer pour que les efforts qui sont en train d’être faits puissent prendre en compte tous les jeunes du Tchad de différents départements », affirme l’ancienne ministre. Selon elle, le Mont-Illi a une forte densité humaine d’environ 400 000 habitants, en grande partie des jeunes qui ont étudié. Mme Ramatou Mahamat Houtouin souligne qu’au-delà de la jeunesse, cette rencontre prend en compte le monde rural, le problème d’eau potable et du désenclavement. Elle reconnaît que le département regorge beaucoup de carrière, mais il ne semble pas bénéficier de celles-ci. La conseillère plaide pour la construction de la route principale pour désenclaver le département.

Dans le même sens, le secrétaire général de l’association des jeunes pour le développement du Mont-Illi, Kona Darsia, affirme que le département est en retard et est à la traîne par rapport aux autres départements du pays. Pour ce jeune, le département du Mont-Illi n’a pas des infrastructures de qualité, le manque de centres de santé et bien d’autres problèmes constituent des blocages au développement de la localité. Selon lui, c’est une manière d’interpeller la conscience des cadres du département pour que chacun mette la main à la poche pour booster son développement.

Au sujet de l’alcoolisme des jeunes du département, Kona Darsia interpelle les jeunes à prendre conscience, car la consommation de l’alcool nuit à la santé et qu’une jeunesse ivrogne ne peut pas contribuer au développement de son département.

Après avoir fait le tour de tous les problèmes qui freinent le décollage socioéconomique du département du Mont-Illi, les jeunes ont formulé plusieurs demandes. Et ont fait des suggestions aux autorités de la transition afin de faire sortir leur terroir de la pauvreté persistante. Ils plaident pour l’eau potable pour le département, bitumer le tronçon Ham-Fianga, construire et équiper les centres de santé, intégrer massivement les jeunes du Mont-Illi, et achever l’électrification de la commune de Fianga.

Jules Doukoundjé
Nadège Hountinto

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays