lundi 8 août 2022

Intégration des Instituteurs : « les Autorités tentent de rattraper le temps perdu », dit Aimé Aissadji Bona

Juil 02, 2022

Les lauréats des écoles professionnelles et les diplômés sans emplois ont pendant longtemps lutté pour leur intégration à la fonction publique. Aujourd'hui c’est chose faite, mais leurs leaders  déplorent les incongrus sur la liste des 416 lauréats, publiée, jeudi 30 juin. Contacté, Aimé Aissadji Bona estime que les autorités viennent de les montrer qu'il ne faut jamais leur faire confiance. Entrevue.

Selon Aimé Aissadji Bona, leaders du collectif des diplômés sans emplois en instance d'intégration, les autorités tentent de rattraper le temps perdu suite à la promesse d'intégration de 5000 jeunes à la fonction publique depuis janvier par le Président du Conseil Militaire de Transition (PCMT). Ce recrutement des jeunes diplômés, dit-il, devrait se faire dès le premier trimestre de l'année 2022. Malheureusement les choses ont dû traîner pour des raisons que nous déplorons, soutient Aimé Aissadji. « Comme ils viennent de commencer, nous estimons que voir la suite jusqu'à l'épuisement du quota sera qu'une histoire de 30 jours », dit le porte-parole.

Pour Aimé Aissadji, cette liste sortie est loin de leurs attentes. « Nous avons accordé un bénéfice de doute à nos décideurs, mais ils viennent de nous montrer combien il ne faut jamais leur faire confiance ».

À son avis c'est triste, il faut vraiment le dire, sur cette liste de 416 lauréats, il y des gens qui sont nés avant les indépendances, d'autres seront même des défunts et certains des mineurs. Le porte-parole des diplômés trouve écœurant, il rappelle les autorités à des bons sentiments afin que la majorité des jeunes diplômés puisse en bénéficier.

Il affirme qu'ils n’ont pas été impliqués dans ce processus de recrutement comme prévu. Et c'est ce qui a causé ces résultats insatisfaisants. « Nous avons fait confiance aux autorités sur parole, maintenant nous tirons les conséquences fâcheuses. Que cela ne tienne, nous encourageons nos camarades qui n'ont pas leurs noms à rester optimistes, car nous sommes en train de communiquer avec ceux chargés du recrutement en espérant que la suite soit meilleure ».

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays