vendredi 1 juillet 2022

Les épreuves écrites du baccalauréat démarrent

Jui 20, 2022

Baccalauréat session de juin 2022, la première série des épreuves écrites est lancée ce lundi 20 juin sur le territoire national. Ialtchad Presse est allé au Lycée évangélique au quartier Moursal dans la commune du 6e arrondissement pour constater le déroulement des épreuves. Reportage.

C’est la série G1 francophone, centre de N’Djamena qui compose au lycée évangélique de Moursal. Au total ce sont 617 candidats qui passent les épreuves. 1h après le lancement des épreuves écrites, quelques candidats sortent souriants des salles d’examen. Ils affirment avoir bien travaillé pour la première épreuve. « Je trouve que les sujets sont abordables. Pour le reste des jours, aucune idée.   J’ai trouvé le sujet de dissertation très abordable. Je ne sais pas si c’est  le cas pour les autres candidats », dit Fatimé Abdoulaye candidate, série G1. Un autre candidat Mahamat Haroun Idriss est soulagé. Il est entré dans la salle de composition avec l’idée de réussir son baccalauréat. Il soutient que son optimisme a fait qu’il a bien traité la première épreuve. Il compte tenir le cap pour les jours suivants.

Orbira Yaignar est la présidente du centre du lycée évangélique affirme que le baccalauréat session de juin 2022 est effectif parce que les acteurs impliqués ont mis très tôt en salle les candidats après les fouilles. Sinon, c’est le cas des candidats qui viennent seulement le jour J et perdent du temps à retrouver leur centre et leur salle. « Il y a certains candidats qui viennent d’autres centres et sont un peu perturbés. Mais nous  avons pris les dispositions pour faire les orientations  par salle et  nous avons lancé la première épreuve. Tout se passe bien en ce moment. Nous avons débarrassé les candidats de leurs téléphones et des bouts des papiers sur eux. Cela a fait que nous n’avons pas encore rencontré les cas des fraudes », précise-t-elle. Aucun autre souci majeur n’est à signaler dans ce centre. Sur le plan sanitaire, les  dispositifs sont pris par l’ONECS qui a envoyé une infirmière avec quelques comprimés. Mais aucun candidat n’est venu se plaindre et aucun cas de maladie n’est enregistré, a-t-elle affirmé.

Haoua Adoum

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse