samedi 2 juillet 2022

Bac 97.915 composent candidats dans tout le Tchad

Jui 20, 2022

Baccalauréat session de juin 2022, les épreuves écrites sont lancées ce 20 juin au lycée Ibrahim Mahamat Itno de Farcha par le délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena Brahim Seïd Mahamat. Pour cette première journée, ce sont les candidats des séries G1, G2 et G3 qui composent les épreuves écrites. 42.246 candidats toutes séries confondues composent dans 31 centres retenus pour le compte de la ville de N’Djamena. Reportage

C’est parti pour le baccalauréat session de juin 2022 sur le territoire national. 97.915 composent dans 135 centres à travers le pays. Dans la capitale tchadienne, 42.246 candidats toutes séries confondues composent les premières épreuves écrites dans 31 centres retenus. C’est le délégué général du gouvernement auprès de la commune de N’Djamena Brahim Seïd Mahamat qui a lancé les épreuves. Il était accompagné du délégué provincial à l’Éducation pour la ville de N’Djamena Mahamat Djibrine Saleh. C’est à 08H00mn que l’enveloppe contenant les épreuves pour les séries G1, G2, et G3 sont distribués aux candidats par le délégué général du gouvernement Brahim Seïd Mahamat. Il encourage les candidats à plus de discipline dans le traitement des sujets. « Les enseignants ont fait leur part, il reste aux candidats de faire la leur. Nous vous demandons d’être sereins, à travailler dans le calme et surtout à ne pas se précipiter. Lisez et relisez vos sujets pour bien le cerner. D’ailleurs les épreuves ne sont pas différentes de vos devoirs habituels dans les classes », a-t-il indiqué.

Dans son discours de circonstance, le délégué provincial à l’Éducation Mahamat Djibrine Saleh reconnaît les efforts qui ont été fournis de part et d’autre pour bien finir l’année scolaire. Il s’en réjouit, car selon lui,  le pays a connu plusieurs années de perturbations dans le calendrier des examens et concours, mais le rythme est retrouvé cette année. « Tous les examens se sont déroulés au mois de juin comme il est de coutume. Cela a été possible grâce à un contact permanent entre les partenaires de l’éducation notamment le gouvernement les parents d’élèves et surtout les syndicats des enseignants qui ont placé l’intérêt de nos enfants au-dessus des leurs. C’est le lieu de leur reconnaître le dévouement et l’esprit de sacrifice qui les a caractérisés pendant toute l’année scolaire 2021-2022 », déclare-t-il. Il encourage donc vivement les parties prenantes précitées à plus d’ouverture pour redorer le blason de l’école tchadienne.

Kouladoum Mireille Modestine

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse