jeudi 6 octobre 2022

200 jeunes formés gratuitement

Jui 15, 2022

L’association pour la sensibilisation et la scolarisation des jeunes tchadiens (AJST) en partenariat avec la Banque sahélo-saharienne, l’Office Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ONAPE) ont organisé ce 15 juin à la Bibliothèque Nationale du Tchad dans le 5e arrondissement de la ville de N’Djamena au quartier Amriguébé une formation gratuite en entrepreneuriat sur le thème « Six (6) heures pour créer son entreprise et accéder au financement de démarrage ». Reportage.

Plus de 200 jeunes venus de différents horizons de la capitale, N’Djamena, ont pris part ce matin, 15 juin à la formation d’entrepreneuriat organisée par l’association pour la sensibilisation et la scolarisation des jeunes tchadiens (AJST) avec le soutien de la Banque sahélo-saharienne, l’Office Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ONAPE), Tanguir Compagnie, etc. Elle vise à outiller les jeunes fraîchement diplômés des connaissances entrepreneuriales afin de pouvoir rédiger leur business plan, chercher des financements et s’autonomiser.

Hassanié Mahamat, participante à cette formation relève que cette initiative est salutaire, mais elle doute de sa débouchée de financement, « j’ai assisté à plusieurs formations d’entrepreneuriat, mais il y a un sérieux problème au niveau de financement. Le terrain est cruel » confie-t-elle. Toutefois, elle ajoute que le financement ne peut aucunement être un handicap à la formation et à la quête de connaissance.  À côté d’elle Alkhali Mahamat Saleh est assis. Jeune diplômé et débutant entrepreneur, spécialisé dans la vente de maïs. Il affirme que cette formation lui a permis de créer son entreprise et de chercher de financement auprès des partenaires. Il ajoute que ce genre de formation permettra de lutter efficacement contre le chômage des jeunes. Par rapport au temps de la formation, Alkhali Mahamat Saleh affirme que six heures ne sont pas satisfaisantes pour une pareille formation. Il suggère à l’association d’ajouter encore plus d’heures et d’étendre la formation sur des jours voire des mois, dit-il. Khadidja Moussa Souleymane est venue assister à la formation. Elle est pâtissière employée dans une boulangerie de la place. Elle souligne que c’est sa première participation à cette formation. Et ajoute que celle-ci lui permettra de lancer son entreprise afin d’être cheffe d’entreprise de pâtisserie de renommée au Tchad voire même de l’Afrique et du monde.

Pour Ahmat Tanguir, Président de l’ASJT, cette formation gratuite vise à former les jeunes en instance d’intégration à la fonction publique. « Il faut apprendre, encore apprendre pour entreprendre » affirme-t-il.  Il souligne que ça ne sera pas la dernière, « les 22 autres provinces du Tchad bénéficieront de cette formation et elle sera à la portée de tous les jeunes et gratuit » conclut le Président.  

Abderamane Moussa Amadaye
Ousmane Bello Daoudou

  • AIMEZ / PARTAGEZ AUSSI LA PAGE IALTCHAD PRESSE
    1. Arts & Culture
    2. Musique
    3. Mode-Beauté

    -Vos Annonces sur le site Ialtchad Presse-

    1. Divertissement
    2. Sports
    3. Mon Pays