vendredi 1 juillet 2022

Installation des feux de circulation sur certains axes soulagent les usagers

Jui 13, 2022

L’incivisme dans la circulation routière à N’Djamena n’est pas un fait nouveau. Seulement, le non-respect du Code de la route cause beaucoup de difficultés aux usagers de la route. Les conséquences sont, les embouteillages, les accidents, les disputes qui finissent par des bagarres. Pour répondre à ce souci, la Mairie de la capitale tchadienne a installé des feux sur certains axes supposés à grande circulation aux heures de pointe.  Certains usagers de la route rencontrés ce lundi 13 juin par Ialtchad Presse disent que l’installation des feux de circulation est un soulagement. D’autres estiment que c’est mal positionné. Reportage.

La Mairie de la ville de N’Djamena tente ce dernier temps de ramener de l’ordre dans la circulation routière. Les feux sont installés sur les coins de certains axes à grande circulation aux heures de pointe. Sur l’avenue Mobutu rebaptisée Avenue Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, les usagers sont passablement satisfaits.

Il est 11 heures passées de quelques minutes ce matin lorsqu’on échangeait avec Natoingué Djimrangué, étudiant en Science économique qui sortait du Rectorat de N’Djamena. Selon lui, l’avenue Maréchal Idriss Deby Itno est une des plus importantes artères de la capitale qui ne disposait pas des feux de circulation. Beaucoup de cas d’accidents se produisent sur cet axe, dit-il. « Aux heures de pointe, la circulation est très dense. Les gens ne respectent pas le Code de la route. Je crois bien et je le constate comme vous qu’avec les feux installés, il y a une grande amélioration. Quand sur le panneau le feu signal rouge, les gens sont obligés de s’arrêter. C’est lorsque le vert se déclenche que ceux qui attendent reprennent la circulation et vice-versa ça. C’est vraiment intéressant », dit-il. Le jeune usager plaide à ce que les feux soient installés dans tous les coins stratégiques des voies à grande circulation.

Un automobiliste en stop au feu rouge, confie que c’est mal positionné ici à l’Avenue Maréchal du Tchad. Ce n’est même pas visible, insiste-t-il. À son avis, il va falloir revoir l’emplacement et le remettre à un niveau normal. « Tel que c’est placé, le niveau est bas. Toutefois, je pense que c’est qu’il fallait faire il y a longtemps. La brigade de la circulation routière n’est pas présente à tout temps pour réglementer la circulation. La Mairie a bien réfléchi, il faut le reconnaître au moins », affirme-t-il.

Pour Tomtemadji Gilbert, un motocycliste, c’est très important, car cela permet d’éviter des accidents de circulation. D’après lui, avant tout le monde cherche à passer en même temps et cela occasionne des embouteillages. Sincèrement, ça va mieux depuis que ce feu tricolore fonctionne, dit-il. Tomtemadji déplore que malgré ces feux, à l’absence des policiers, certains usagers véreux violent le rouge. Il suggère que des mesures appropriées soient prises pour les discipliner. Il plaide aussi, dit-il, pour un suivi et un entretien adéquat de ces feux.

Moyalbaye Nadjasna             

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse