samedi 2 juillet 2022

Électricité : ruée des ménages vers le solaire

Jui 10, 2022

L’électricité solaire semble sublimer ce dernier temps certains citoyens tchadiens. A N’Djamena capitale tchadienne par exemple, plusieurs ménages ont basculé vers énergie solaire. C’est ce que d’ailleurs disent les sociétés de production d’énergie solaire de la place. Les usagers veulent être à l’abri des coupures intempestives de la société nationale d’électricité (SNE). Reportage.

Les coupures intempestives du courant par la Société Nationale d’Électricité (SNE) vont-elles entraîner cette société vers le néant ? Ces derniers jours beaucoup des Tchadiens écœurés se sont tournés définitivement vers l’énergie solaire.

Adam Mahamat est commerçant. Depuis deux ans il ne se plaint des délestages de la SNE. « Le solaire est mille fois mieux. Cela fait pratiquement 2 ans que nous utilisons l’électricité solaire. Nous n’avons plus de soucis. Plus des caprices des délestages intempestifs de la SNE. Avant avec le groupe électrogène, il faut mettre chaque jour le carburant. C’est trop dispendieux, maintenant c’est fini avec cette misère », affirme-t-il. Adam se dit satisfait de son choix. Il estime qu’il ne faut pas d’hésiter à migrer vers l’énergie solaire.

Dans quelques lieux de ventes des kits solaires sillonnés, les vendeurs relèvent un net engouement des clients pour le solaire. Pour Mme Remadji Dingamnadji Philomène, directrice commerciale et communication d’Alternaprod, une maison d’énergie solaire de la place, la preuve est là, aujourd’hui à N'Djaména, on ne peut pas seulement se contenter de la SNE. A son avis, la SNE fait déjà un bon travail, mais elle n’arrive pas couvrir l’ensemble du besoin de la capitale en électricité. Elle précise que le projet solaire d’Alternaprod visait d’abord les zones rurales, mais la réalité est là, avec le manque cruel d’énergie même à N’Djamena, les gens sollicitent leurs services. D’après elle, il suffit de disposer des kits de base notamment des kits solaires avec une boîte (batteries, stabilisateurs, transfos et régulateurs) et avoir une autonomie en électricité solaire. « Avec une seule batterie, vous avez la possibilité d’électrifier toute une maison y compris les accessoires (téléviseur, congélateur et ventilateurs). Il y a l’énergie électrique pour les ménages, mais aussi pour les sociétés. Nos clients eux-mêmes ont réalisé qu’utiliser le groupe électrogène leur revient cher. Alors j’estime que le solaire c’est le meilleur. Le coût revient moins cher et votre électricité est disponible 24 heures sur 24 », explique Mme Remadji. La directrice soutient qu’il suffit de suivre les conduites à tenir pour l’usage du solaire et profiter de tous les avantages. Le solaire, dit-elle, c’est un bon débarras du souci de manque de courant.

Mme Remadji Dingamnadji affirme que son entreprise est submergée des clients si bien qu’ils sont en rupture de kits. Mais ils ont lancé une nouvelle commande pour bientôt. « Les bienfaits du solaire sont nombreux. Au-delà d’électricité pour les ménages, il permet d’alimenter les pompes solaires, les couveuses les pompes goutte à goutte, les machines à coudre, etc. », soutient-elle. Actuellement informe-t-elle, ils ont un village pilote à Mabrio Hadjaraye, sortie Est de N’Djamena. En plus d’énergie électrique, ils forment les femmes rurales dans les activités génératrices de revenus, quelques lampes solaires sont mises à leur disposition pour leur permettre à elles et à leurs enfants de lire la nuit. Plusieurs citoyens plaident auprès des autorités du pays pour rendre la lumière en permanence. Selon eux, même les kits solaires actuellement sur le marché ne sont pas à la bourse de tout le monde.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse