vendredi 1 juillet 2022

Le plan de renforcement des capacités du ministère de l’Éducation nationale validé

Mai 31, 2022

Ce matin, 31 mai 2022 a eu lieu au Centre d'Étude et de Formation pour le Développement (CEFOD)  l’atelier de validation du plan de renforcement des capacités du Ministère de l’Éducation nationale et de la Promotion civique avec l'appui de l'UNESCO. Reportage.

Dans son discours de bienvenue le Secrétaire général du Ministère de l'Éducation nationale, Mahamat Seid Farrah a souligné que le Plan intérimaire de l’Éducation au Tchad (PIET 2018-2020), arrimé au plan national de développement, pour la période 2018-2020 a identifié les contraintes liées au développement des capacités en planification et gestion de l’éducation et à la gouvernance. Malgré les efforts déployés pour l’amélioration de l’administration du secteur, celle-ci reste marquée par la faiblesse des capacités de pilotage stratégique, la prévalence d’un mode de gestion axé sur les moyens et non sur les résultats, l’insuffisance de suivi et de contrôle du système et l’insuffisance des crédits alloués au secteur. Ces difficultés persistantes se traduisent par une gestion des ressources humaines marquée par de l’incohérence et le manque de transparence et d’efficacité dans l’allocation des personnels, une gestion pédagogique qui souffre de l’absence d’une culture d’évaluation et dont les résultats obtenus restent en deçà des attentes, a-t-il dit.

Pour relever ces défis, il affirme qu'il est nécessaire de « se doter d’un plan stratégique de renforcement des capacités » comme un moyen de consolider et de pérenniser les bases indispensables à la gestion et au pilotage efficaces du système éducatif.  C’est dans ce sens que, lors de l’élaboration du Projet de Renforcement de l’Éducation et de l’Alphabétisation (PREAT), le Ministère de l’Éducation nationale et de la Promotion civique a inscrit, parmi les priorités, l’élaboration d’un plan de renforcement des capacités du ministère.

Dans son mot d'ouverture, le Coordonnateur par intérim de l’Antenne de l’UNESCO au Tchad M. Adjanohoun, Maxime Joseph Richard, le Plan intérimaire de l’Éducation du Tchad (PIET) pour la période 2018-2020 a relevé des actions urgentes qui visent l’amélioration de la qualité des enseignements/apprentissages à tous les niveaux. Il ajoute que dans le cadre de la mise en œuvre du PIET, il est prévu l’élaboration du plan de renforcement des capacités des institutions et des cadres du ministère. Il soutient que dans le cadre du Projet de Renforcement de l’Education et de l’Alphabétisation au Tchad (PREAT), une des sous-composantes de la composante Amélioration des capacités de gestion du système porte sur le « Renforcement des capacités de pilotage et de gestion ». Selon lui, la sous-composante vise à renforcer les capacités de pilotage et de gestion du système à travers, d’une part, la conception et la mise en œuvre d’un plan de formation destiné aux structures clés du Ministère de l’Éducation nationale et de la Promotion civique en charge de la planification, de la programmation, de la gestion administrative, financière et de l’administration scolaire ; et d’autre part, l’appui à la structure de gestion et de pilotage de PIET et aux directions stratégiques impliquées dans la mise en œuvre du Projet à travers notamment la dotation en équipement informatique de ces structures clés du Ministère de l’Éducation nationale et de la Promotion civique.

Rappelons que cet atelier vise à consolider et de pérenniser les bases indispensables à la gestion et au pilotage efficaces du système éducatif tchadien.

Ousmane Bello Daoudou
Abderamane Moussa Amadaye

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse