samedi 2 juillet 2022

L’ARMP donne une formation en passation des marchés publics

Mai 30, 2022

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) en appui avec la Banque Mondiale (BM) ont organisé un atelier de formation en passation des marchés publics au profit des acteurs de la commande publique. La formation se tient du 30 mai au 1er juin 2022 à Amitié hôtel ex ledger Plazza de N’Djamena. Reportage  

Cet atelier a pour but de renforcer les capacités des acteurs de la commande publique notamment les chefs de services de passation des marchés publics, les départements ministériels et les projets de développement. Aussi prennent part à cet atelier, les présidents des commissions de passation des marchés, les coordonnateurs  des projets ainsi que les responsables administratifs et financiers. La tenue de cet atelier conjointe sur la passation des marchés, qui intègre à la fois les procédures de la BM et le Code national des marchés publics, cherche aussi à harmoniser  la compréhension des principaux acteurs qui encadrent les projets de la BM.

En ouvrant les travaux, le représentant résident de la Banque Mondiale au Tchad Rasit Pertev se dit rassuré quant à la tenue de cet atelier. Pour lui, l’évocation de la passation des marchés renvoie à l’efficacité, à la transparence et la diligence dans la mise en œuvre des projets pour l’atteinte des résultats qui puissent effectivement profiter aux populations. « La BM accorde une attention particulière à la passation des marchés dans la mise en œuvre des projets qu’elle finance. Il est attendu de cet atelier qu’il renforce les capacités des cadres opérant dans la passation des marchés pour améliorer la gouvernance des projets pour une meilleure absorption des ressources mises à la disposition du gouvernement », précise-t-il. Le représentant affirme également que la Banque Mondiale se tient prête à accompagner les acteurs dans la mise en œuvre des solutions et des enseignements au sein des différents projets.

Le directeur de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics Ahmat Bichara Seïd a pour sa part indiqué que l’ARMP insiste sur la formation continue des cadres et acteurs de la commande publique pour les professionnaliser davantage. Il ajoute qu’en plus du respect et de la maîtrise des textes régissant les passations des marchés au Tchad, les participants doivent discuter de la dématérialisation des marchés publics, de l’informatisation du système pour être au même diapason que les autres pays de la sous-région. « Un appel d’offres bien élaboré, bien évalué respectant les directives de la BM et celle du code des marchés publics tchadiens se conclut très rapidement et permet à l’État tchadien d’aller plus loin et de mobiliser en temps réel les fonds mis à sa disposition », souligne-t-il. Ahmat Bichara Seïd n’a pas manqué de rappeler aux participants les attentes de son institution à leur égard à l’issue de cette formation qu’il veut interactive et dynamique.

Haoua Adoum Ibeth                           

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse