samedi 2 juillet 2022

N’Djamena : 3 bassins de rétention d’eaux en travaux

Mai 27, 2022

Depuis 3 mois, le gouvernement tchadien a lancé des travaux d’aménagement des bassins de rétentions dans des quartiers du sud de N’Djamena, capitale tchadienne. Objectif : soulager les populations riveraines des inondations des eaux des pluies. Ce 27 mai, Ialtchad Presse est allé constater le déroulement des travaux sur les lieux. Reportage.

Les travaux de curage des bassins de rétention lancés il y a 2 mois par la voirie de la ville de N’Djamena sont diversement appréciés par les riverains. Certains estiment que c’est bien réfléchi de la part des autorités d’approfondir ces cuvettes pour soulager la population. Selon Mahamat Seïd, riverain, il y deux ans, dans ces zones, les grosses pluies faisaient beaucoup de dégâts. A son avis, c’est difficile de contrôler les phénomènes naturels, mais le plus important est que ces travaux vont prévenir des inondations.

Mme Noudjiram Dene Victoria habite non loin du bassin de rétention axe Santana. Elle apprécie ce travail qui se fait sur cette cuvette. Elle affirme que chaque année en saison des pluies, c’est un calvaire pour les riverains. Sur la grande voie, dit-elle, l’eau engloutie même la voie bitumée et les résidents utilisent durant cette période de pirogues. « Je demande à la commune du 7e arrondissement de nous frayer de petites canalisations pour déverser les eaux vers ce bassin », lance Mme Dene.

Mbaïhodjim Prospère est aussi riverain au quartier Dembé est mécontent. Il a demandé qu’on lui donne une Benz de la terre curée, mais ils marchandent avec ceux qui ont de moyens. « Voyez-vous, ils creusent juste derrière ma concession. Ce n’est pas mauvais ce qu’ils font, mais je m’inquiète sur le sort de mes maisons. Pour l’instant, je m’abstiens de tout commentaire pour voir la finalité », dit-il en colère.

Pour Mme Nodjilar-godo Roland, on peut dire d’emblée que le travail qui est en train d’être fait est bon. Mais il faut encore attendre la pluie, se réserve-t-elle. « Les gens souffrent vraiment dans ce quartier. Je suis Saint Thomas, j’attends de voir avant de croire », souligne Mme Nodjilar-godo Roland.

Les travaux avancent au bassin de rétention sur l’axe Santana. Pour Hassane Aldo, Topographe de la CEGOQ, une entreprise chinoise, sur ce chantier ils utilisent un code de projet qui s’opère à travers une boîte fixée au sol. Cet appareil explique-t-il, leur permet de calculer le niveau du curage du bassin. « Mais tout dépend des surfaces. Lorsque la surface est enlevée, la profondeur est de 1,40m à 1,60m, pourvu qu’on ait la même superficie. L’objectif c’est de prévenir les éventuels sinistres. Par exemple, l’axe de Santana est chaque année inondé », dit-il. D’après le topographe, c’est en tout trois (3) bassins de rétention qui sont en train d’être aménagés. Il s’agit du bassin sur l’axe Santana, hydrocarbure et le troisième vers rond-point Hamama, précise-t-il.

Une source sur les lieux du chantier nous rapporte la visite de suivi des travaux effectuée hier par le Maire de la ville.

Moyalbaye Nadjasna

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse