vendredi 1 juillet 2022

Conférence-débat sur l’énergie au Tchad

Mai 26, 2022

Une conférence-débat a eu lieu ce jeudi, 26 mai à l’hôtel Méridiana dans la capitale tchadienne, sous le thème « Énergie au Tchad, quelles solutions vers un accès durable ? » organisé par la plateforme numérique Watch Africa Development (Watch-AD). Plus d’une heure, les panellistes et les participants ont épluché de long en large l’épineuse question de l’énergie au Tchad, les difficultés et les solutions a apporté à court et long terme pour qu’enfin les Tchadiens puissent avoir accès à l’électricité. Reportage.

Face à la crise d’accès à l’énergie que traverse le Tchad depuis plus de trois décennies dont l’impact est énorme tant sur le plan économique, industriel et social, la plateforme numérique Watch Africa Development (Watch-AD) a organisé ce 26 mai à la salle Toumai II de l’hôtel Méridiana (ex hôtel kempinski) une conférence débat animé par l’ancien ministre des Finances et du Budget, Bedjoumra Kordjé et l’actuel Directeur général de l’Autorité du secteur de l’énergie Électrique (ARSE), Jean Paul Mbatna.  

Pour Bedjoumra Kordjé le problème de l’énergie au Tchad est en avant tout d’ordre politique et organisationnel. Il affirme que les décideurs politiques sont laxistes face à ce sujet, il manque de la volonté politique à résoudre pour de bon cette question. Il estime que l’intérêt égotiste des certaines personnes au sein de l’appareil étatique prime sur l’Intérêt général. Il souligne que cette pratique est l’une des causes si non directes du problème de l’énergie qui perdure depuis plusieurs années et qui demeure sans solution.  

Quant à Jean Paul Mbatna, le problème de l’énergie au Tchad est lié à la croissance démographique. Selon lui, il y a une forte demande d’énergie, mais les capacités énergétiques disponibles ne peuvent pas satisfaire la demande. Il rappelle que les autorités en charge de l’énergie ont pris des batteries de mesures afin de résoudre ce problème dans les mois avenirs. Selon lui, le projet de l’interconnexion du réseau énergétique entre le Tchad et le Cameroun est en cours, son exécution permettra à plusieurs villes du Tchad d’être desservi, en commençant par le Mayo-Kebbi Est et la ville de N’Djamena.  Il a souligné aussi que la Banque mondiale (BM) a débloqué une somme colossale de 295 millions de dollars pour aider le Tchad à construire des infrastructures dans la capitale tchadienne et dans 12 autres villes pouvant accueillir d’autres sources de production supplémentaire et distribuer l’énergie de la bonne manière pour pallier au problème de délestage.  

Pour leur part, les participants à la conférence ont trouvé ces échanges bénéfiques. Selon Ahmat Oumar, grâce à cette conférence « j’ai reçu assez d’information sur l’électricité au Tchad, les problèmes et les solutions. J’ai un peu d’éclairage et je repars moins muet », dit-il. D’Après Juliana, l’accès à l’électricité est devenu une denrée rare pour les ménages surtout pendant cette période de canicule. Selon elle, cette conférence lui a permis d’avoir une idée sur le problème de l’électricité. Toutefois, elle interpelle le gouvernement de transition à prendre ses responsabilités afin de résoudre ce fléau.

Dans un contexte caractérisé par la crise sanitaire, le réchauffement climatique et les crises sociopolitiques, la question d’accès à l’énergie au Tchad a fait l’objet d’une conférence-débat et le public a été éclairé sur la situation et les perspectives.

Abderamane Moussa Amadaye
Ousmane Bello Daoudou

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse