lundi 8 août 2022

Grève des syndicats : UST dit être satisfaite du 1er jour

Mai 25, 2022

Plusieurs syndicats ont observé ce mercredi la grève lancée par la centrale syndicale Union des syndicats du Tchad (UST). Certains services publics tels que les hôpitaux font le service minimum, les établissements scolaires publics affilés à l’UST sont hermétiquement fermés. L’UST entre en grève illimitée ce mercredi pour demander la libération sans condition de leurs camarades arrêtés les 16 et 17 mai dernier au cours d’une marche pacifique autorisée contre l’ingérence française au Tchad. Reportage.

Les administrations publiques de la ville de N’Djamena sont presque vides ce mercredi. Les syndicats des travailleurs affiliés à la centrale syndicale UST ont cessé le travail. Les centres de centres de santé et les centres sociaux sont hermétiquement fermés. Les grands hôpitaux et les districts sanitaires travaillent au ralenti avec un service minimum. A l’hôpital de l’Union, dans le district sud, les patients venus à la consultation sont laissés à leur triste sort. Le médecin chef de cet hôpital soutient que c’est juste les urgences qui sont ouvertes et quelques gardes qui assurent la permanence au service des hospitalisations. Certains parents surpris par la grève sont retournés chez eux.

Dans les établissements publics d’enseignement, plusieurs ont aussi répondu à l’appel de l’UST abandonnant les élèves qui déambulent dans les cours des écoles. Selon Charfa, chargée de suivi de la grève dans les établissements scolaires de N’Djamena, la grève est bien suivie. Elle constate aussi que les enseignants affilés à l’UST sont plus nombreux et ont séché les cours. Selon elle, au ministère de l’Éducation nationale, il y a 11 syndicats affiliés à l’UST et ces 11 syndicats ont observé la grève. 

Faisant le bilan provisoire du 1er jour le président du syndicat national des travailleurs des affaires sociales et de la santé du Tchad (SYNTASST), et vice-président de l’UST, Younous Mahadjir constate que pour la première phase, ils ont installé le service minimum. Il soutient que c’est la loi qui autorise qu’il ait un service minimum au service d’urgence. Il ajoute que la grève est respectée et les cellules ont assuré le service minimum. Il exprime sa satisfaction et espère que les autres provinces vont observer la grève.

Pour Amina, syndicaliste au ministère de la Femme, le mot d’ordre de grève lancé par l’UST a été suivi largement par les cellules syndicales. La syndicaliste remarque aussi que pour le premier jour les administrations publiques sont presque vides, malgré les menaces des autorités. Concernant les centres sociaux, elle ajoute que ces centres sociaux respectent à cent pour cent la grève.

Le président de l’UST, Barka Michel, affirme que le bilan du premier jour est satisfaisant. Il souligne que les cellules syndicales affilées à l’UST ont observé la grève en suivant les consignes données par la centrale syndicale. Mais seulement, ajoute Barka Michel, certaines provinces du pays n’ont pas suivi la grève pour manque d’information. Il assure que dès ce jeudi les provinces comme le Mandoule et le Moyen-Chari vont aller en grève. Il déplore également aussi le comportement malsain du gouvernement qui menace certains grévistes.

Jules Doukoundjé

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse

  1. Divertissement
  2. Sports
  3. Mon Pays