vendredi 1 juillet 2022

Les parents des jeunes manifestants arrêtés s’expriment

Mai 21, 2022

Il y a eu plusieurs manifestants et non-manifestants arrêtés, le 14 mai dernier après la fin de la marche. Et surtout après les casses des stations-service de la compagnie française Total Énergie. Quelques parents de ces jeunes arrêtés dénoncent ces arrestations au micro de Ialtchad Presse. Reportage.

Ahmat Moustapha, parent d’un manifestant arrêté affirme, « nous voulons la paix dans notre pays. Si les enfants ont manifesté, c’est parce qu’ils sont mécontents de l’ingérence de la France dans les affaires de leur pays. Je trouve que cela est normal. Le Tchad nous appartient à nous tous. C’est eux même qui ont donné l’autorisation de la marche et ils disent encore pourquoi les enfants ont marché ? Qu’ils arrêtent et déposent à la maison d’arrêt de Kléssoum tous des Tchadiens. On veut leur libération ».

Un autre parent, Adoum Moussa dit, « dès que les enfants ont vu les policiers ils ont fui pour se réfugier dans la chambre de leur maman. Sans gêne, les policiers les ont suivis à l’intérieur de la chambre pour les arrêter. Pourtant, ils n’ont pas pris part à la marche. Il faut que l’État prenne sa responsabilité. Nous demandons la libération de nos enfants ».

Hassabalkerim est lui aussi en colère. «  J’ai mon petit qui a été arrêté lors de la manifestation alors qu’il était devant la porte sans prendre part à la marche. Il a fait 5 jours en prison pourtant il est en classe d’examen. Nous demandons simplement sa libération sans quelque chose en contrepartie. Je ne comprends pas, est-ce qu’il y a les Tchadiens supérieurs et inférieurs » ?

Ababa Hassan, un parent s’interroge « je ne sais pas le motif de l’arrestation de mon enfant. Ils étaient nombreux devant la porte et les policiers étaient venus les ramasser. Ils ont fait 5 jours en prison sans qu’on ait leur nouvelle. Même s’ils tuent ils doivent être traduits à la justice et auditionnés. Je demande à l’État le motif de l’arrestation de mon enfant. S’il vous plaît, libérez-les ».

Ousmane Bello Daoudou

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse