samedi 2 juillet 2022

Journée des musées : musée gratuit, restitution des objets d’arts volés tarde

Mai 20, 2022

Le Conseil International des Musées (ICOM) célèbre cette semaine la journée internationale des musées, placée sous le thème : « le pouvoir des musées ». Reportage.

À l’instar des autres pays, le Tchad a également célébré ce lundi 18 mai 2022, la journée internationale des musées. Cette journée est placée sous le thème « le pouvoir des musées ».

Au Musée Nationale du Tchad, situé au quartier Amriguebé dans le 5e arrondissement de la commune Ndjamena, l’engouement est fort ce vendredi 20 mai. Élèves, étudiants et enseignants ont pris d’assaut la cour ainsi que les pavillons du musée pour découvrir le passé historique de leur pays et du monde exposés dans cette structure.

Pour Mingala Eliane, élève du lycée CEFODEV,  la visite du musée national lui a permis de découvrir le passé lointain et proche du Tchad à l’exemple des images des anciens présidents du Tchad, les résistants contre la pénétration coloniale, la découverte de crâne de Tomai, la culture et art Sao etc. « C’est grâce au Musée national que j’ai pu découvrir mon passé, le passé de mes aïeux et de notre pays. J’invite les autres à venir découvrir », affirme-t-elle. Dans le même ordre d’idées que Mingala, Zakaria Abdelkader, élève au lycée sans frontière de Nguéli souligne que c’est grâce à la visite du musée national qu’il a découvert l’histoire du Tchad et de certains objets préhistoriques. « Certes, nous avons fait des cours en histoire sur le passé de notre pays, mais c’est grâce à la visite d’aujourd’hui que nous avons appris davantage notre histoire » dit-il.

Selon Dr Manga Makrada Maina, historien, enseignant chercheur à l’Université de N’Djamena, Directeur de la Coopération Économique Internationale au Ministère de l’Économie, de la Planification du Développement et de la Coopération Internationale, la journée internationale des musées appelée au JIM est une initiative de l’ICOM qui est une organisation qui s’occupe des musées et qui a initié cette journée depuis 1977 avec notamment des thèmes qui sont proposés et autour duquel cette journée est célébrée chaque année. Cette année, l’ICOM a choisi le thème « le pouvoir des musées ». Ce thème est très significatif et fait des musées comme des centres de partage de connaissance, de culture, un facteur d’unité et de paix. Dr Manga Makrada Maina, c’est aussi prononcé sur le rapatriement d’objets d’art volés par la France lors de la colonisation. Il souligne que le rapatriement des collections d’art du Tchad en France ne doit pas être uniquement politique, mais aussi motivé scientifiquement. Pour lui, il faut préparer des conditions adéquates pour la réception de ses objets. Certes, ils doivent retournés dans leur pays, mais tant qu’il n’ya pas un cadre idéal, ses objets vont perdre leur valeur et voir disparaître. « Oui on veut rapatrier les objets qui nous ont été volés, mais il va falloir que nous soyons convaincus que nous sommes prêts à recevoir ses objets ». Il ajoute aussi « ce n’est parce que certains pays africains l’ont fait, à l’exemple du Bénin (un pays avancé dans le domaine de muséologie) qu’on doit forcément l’imiter pendant que nous ne sommes pas prêts. » Dr Manga Makrada Maina soutient également qu’« il faut faire une réception officielle des objets volés, mais tout en prêtant aux musées européens le temps que nous soyons prêts aux risques de les voir cachés dans les réserves sans être mis en valeur ».

Pour le Directeur du Musée national du Tchad, Dr Adoum Gariam Philippe, la journée internationale des musées est une journée de communion, de réflexion et de découverte de patrimoine. Aujourd’hui 90% des visiteurs sont d’élèves, des jeunes, qui seront les adultes de demain et qui pourront bien maîtriser leur passé historique du Tchad et contribuer à l’unité et au développement. Sur la question de restitution des objets d’art spoliés lors de la colonisation par la France, le Directeur du Musée National du Tchad affirme que 9400 objets ont été identifiés dans les musées français répartis comme suit : 9296 objets au Musée du Quai Branly, 87 objets au Muséum naturel de Rochel et 7 objets au Musée Angoulême.  « La restitution de ses objets nécessite un long processus, mais nous devons le réclamer », conclut-il.

Il faut rappeler que cette journée internationale des musées est un évènement organisé par le ICOM tous les ans autour du 18 mai. Chaque année, met en valeur un thème particulier, au cœur des préoccupations de la communauté muséale internationale.

Abderamane Moussa Amadaye

  1. Arts & Culture
  2. Musique
  3. Mode-Beauté

Vos Annonces sur votre site Ialtchad Presse